Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

BAROMETRE ECO SumUp : situation économique des TPE et PME en France

Le 15 juin, les cafés, bars et restaurants ont été autorisés à exploiter leurs espaces intérieurs en respectant le protocole sanitaire. Les extensions de terrasses sont maintenues jusqu’au 30 septembre. Ces mesures ont relancé l’activité économique de ce secteur et les chiffres le prouvent : les restaurants et cafés sont revenus à un rythme normal la semaine du 15 juin et le volume de transactions n’a cessé d’augmenter les semaines suivantes : +16% durant la semaine du 22 juin et +18% durant la semaine du 29 juin*. Pour rappel, la dernière semaine d’avril, ce secteur connaissait une baisse de 75% de son volume de transactions par rapport à un rythme normal*.

Les enseignements à retenir pour la 9ème semaine de déconfinement en France

  • Au global, une baisse du volume des transactions dans la majorité des secteurs d’activité.
  • Les secteurs de l’alimentaire et des bars, cafés, restaurants sont les deux seuls secteurs ayant un volume de transactions supérieur à une semaine normale, respectivement +22% et +18%.
  • L’alimentaire reste le secteur le plus prospère malgré une baisse de son volume de transactions (+22% VS +34% la semaine précédente).
  • Les magasins de vêtements connaissent une baisse importante de leur volume de transactions (-11% VS -2% la semaine précédente). Il en est de même pour les marchés ouverts (-22% VS +6% la semaine précédente) et les traiteurs (-6% VS +12% la semaine du 22 juin).
  • Le secteur de la beauté et de la coiffure reste stable (-10%), bien que moins dynamique que durant une semaine normale.

L’évolution des moyens de paiement : le boom du sans contact se confirme post confinement

Le paiement sans contact ne cesse de progresser depuis le début de la crise du coronavirus. Il représente 63% du volume des transactions pour la semaine du 29 juin (VS 47,8% la semaine du 9 mars). Les transactions par carte bancaire avec code ne représentent, elles, que 36% du volume total des transactions.

*Les valeurs de comptage des transactions attendues sont calculées sur la base des taux de croissance hebdomadaires historiques.

 

Lire la suite...


Articles en relation