Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Les brèves du jour] Initiatives RSE

Qu'est-ce que l'étiquetage score carbone ?

La convention citoyenne pour le climat recommande l'affichage du score CO2 des produits que nous consommons au quotidien. La chaîne alimentaire pèse lourd dans les émissions de gaz à effet de serre, c'est pourquoi La Fourche (magasin bio en ligne), précurseur en France, affiche depuis 2019 le score carbone de ses 1 100 produits proposés sur leur site internet.

Noté de A+ à E, le score carbone indique le poids de CO2 rejeté dans l'atmosphère et l'impact carbone de chaque produit. Il est calculé en fonction de plusieurs critères : 

    • L'amont agricole : l'empreinte carbone liée à la production qui représente à lui seul l'un des plus gros postes d'émission de carbone
    • Le transport : comprenant aussi bien le type de véhicule (camion, camion réfrigéré, avion..) mais aussi la distance parcourue pour chacun des ingrédients
    • Le stockage : les modes de stockage ont également leur lot de rejets de gaz à effet de serre, qu'ils soient secs ou réfrigérés
    • L'emballage : selon son poids et sa nature, sa production rentre également dans le calcul des émissions à effets de serre.

 

Embelium, l'emballage cultivé 100% végétal et compostable fabriqué en France

Chaque année, 13 millions de tonnes de plastique se retrouvent dans les océans, représentant un véritable danger pour l’écosystème marin et pour l’homme. La majorité de cette pollution est causée par les bouteilles et les emballages. Il est donc aujourd’hui urgent de diminuer la production d’emballages plastiques, fabriqués avec du pétrole, et qui ont une durée d’utilisation très courte. C’est pour proposer aux entreprises une solution écologique et pratique que Rémi Laurant a créé Embelium, une société qui propose des emballages naturels et compostables. 

Embelium est un matériau 100 % végétal, sans additif et compostable cultivé dans le sud-ouest de la France. Destiné à l’écoconception de produits dans les secteurs de l’emballage et des objets du quotidien, il se décompose en douze semaines, fournissant un humus sain et fertile. Sa culture ne consomme pas d’énergie, et
sa déshydratation finale est réalisée avec des énergies renouvelables.

 

Les tiers conciliateurs : faciliter la résolution des conflits

Cette initiative, née au sein de l’association Paris Place de Droit, part de l’idée que la crise sanitaire va placer de nombreux acteurs économiques dans une situation juridique difficile, créant ainsi des conflits entre deux personnes de bonne foi placées dans des positions opposées par suite de contraintes extérieures. 

La communauté du droit, au travers de nombre de ses acteurs (avocats, juristes d’entreprise, universitaires, juges conciliateurs...), a alors contribué à la mise en place d’une plateforme permettant par exemple à deux entreprises de saisir conjointement un tiers conciliateur qui s’efforcera de faciliter la résolution de leur différend en dehors des voies procédurales et judiciaires classiques. 

 

SQUIKIT :  éviter le gaspillage alimentaire et rend le zéro déchet accessible à tous

En France, chaque habitant jette en moyenne entre 20 et 30 kg de denrées alimentaires par an, dont 7 kg encore emballés. Fondée par trois anciens collègues et amis soucieux de réduire leur empreinte écologique, SQUIKIT est un assistant personnel au service des familles qui permet de lutter contre le gaspillage alimentaire grâce au « manger juste ».

La solution comprend une base intelligente, capable de reconnaître et de peser les aliments du foyer et des capteurs baptisés «  U-tags  », soit directement embarqués dans les récipients de la marque, soit déclinés sous forme de petits autocollants à apposer sur les propres récipients du ménage. Reliés à la base connectée, ils permettent de centraliser en une application mobile des informations essentielles sur les provisions.

On peut donc facilement avoir accès au contenu de ses placards, ainsi qu'aux dates de péremption des différents produits. SQUIKIT génère également une liste de courses intelligente lorsque les produits viennent à manquer. 

 

Plan de rebond solidaire et écologique du Département pour l'avenir de la Seine-Saint-Denis

Alors que la crise sanitaire a creusé les inégalités et que la Seine-Saint-Denis a payé un très lourd tribut, figurant parmi les trois départements les plus touchés par la mortalité liée au Covid-19, la lutte contre la crise sociale et économique que nous connaissons est essentielle pour la relance du territoire.

C’est pourquoi le Département de la Seine-Saint-Denis votera mercredi 8 juillet un Plan de rebond solidaire et écologique doté de 55 millions d’euros pour l’avenir des habitant.e.s et acteur.rice.s de de la Seine-Saint-Denis. Trois fonds d’aides spécifiques seront créés pour agir en particulier dans les domaines des solidarités, de la culture, du sport, de l’économie sociale et solidaire, de la transition écologique et numérique et de l’éducation.

 

Lire la suite...


Articles en relation