Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Comptes semestriels : l’AMF souligne quelques principes à respecter

Consciente des difficultés rencontrées par les sociétés dans le contexte d’épidémie du coronavirus et déterminée à les accompagner au mieux dans cette période, l’Autorité des marchés financiers détaille sur son site quelques éléments clés pour aborder la présentation des rapports financiers semestriels et la communication qui l’accompagne. 

Dans un contexte marqué par de fortes incertitudes sur les conséquences, la durée et l’intensité des effets de l’épidémie de coronavirus sur l’économie et l’activité des sociétés cotées, l’information donnée par les émetteurs aux investisseurs est essentielle pour maintenir la confiance et assurer une bonne formation des prix sur le marché : elle doit être fiable, spécifique et aussi détaillée que possible. A cet égard, la publication des comptes semestriels constitue une échéance décisive.

Dans les circonstances actuelles, il est essentiel que l’information financière semestrielle permette aux investisseurs d’appréhender au mieux la situation et la performance financières des sociétés. Les investisseurs ont particulièrement besoin d’informations prospectives, notamment sur la situation de liquidité et les besoins financiers.

Pour aider les entreprises à préparer ce rendez-vous, l’AMF rappelle quelques principes utiles sur son site internet. Cette publication accompagne la communication de l’Autorité européenne des marchés financiers (AEMF ou ESMA en anglais) qui a été adaptée au contexte français.


Elle aborde ainsi les points suivants :

- les informations dans les états financiers intermédiaires et le rapport de gestion, comme le recours à des jugements et hypothèses significatifs ou encore les informations attendues par les marchés sur les risques financiers (par exemple des renégociations de dette ou de nouveaux financements) ;
- le communiqué sur les résultats et les indicateurs de performance ;
- la présentation des états financiers ;
- la continuité d’exploitation ;
- les tests de dépréciation ;
- les contrats de location.


D’une manière générale, l’AMF encourage les émetteurs à faire œuvre de pédagogie et à préciser les hypothèses retenues. Elle invite les sociétés, qui ne seraient pas en mesure de publier leur rapport financier semestriel dans le calendrier préalablement communiqué, ou qui souhaiteraient mettre pleinement à profit la période des 3 mois accordés par la réglementation financière, à communiquer au marché dès que possible leur nouveau calendrier de publication.

Lire la suite...


Articles en relation