Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Pour une ré-industrialisation écologique

Le syndicat des professionnels de l'énergie solaire et des solutions digitales appliquées à l'énergie en Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2018 - AuRA Digital Solaire - alerte l'exécutif régional sur l’impact de la crise sanitaire liée à la pandémie du covid-19, sur la filière solaire photovoltaïque régionale. AuRA Digital Solaire souhaite être intégré dans les plans de relances nationaux et régionaux et demande un diagnostic d'urgence de l'état de la filière solaire photovoltaïque digitale régionale pour aider de façon ciblée les entreprises et sauver les emplois. L'occasion pour la filière digital solaire - dont le berceau historique est Auvergne-Rhône-Alpes - de positionner les énergies renouvelables pour la réindustrialisation écologique que la crise fait émerger.


30% de baisse du chiffre d'affaires et 3 000 emplois qualifiés menacés

A la suite d’une consultation lancée auprès de ses adhérents, AuRA Digital Solaire constate une baisse moyenne du chiffre d’affaires de l’ordre de 30%. Autres conséquences majeures : le gel des embauches, le défaut de trésorerie et le large recours au chômage partiel pour une partie des équipes des entreprises.

« Sur les 110 entreprises membres du syndicat, ce sont 3000 emplois qui se trouvent aujourd’hui potentiellement menacés ! » alerte Pascal Richard, président d'AuRA Digital Solaire. « Nous en appelons solennellement à l’autorité de l'exécutif régional pour soutenir fortement les énergies renouvelables - dont le solaire photovoltaïque connecté - dans son plan de relance économique ».

Le syndicat demande le diagnostic d'urgence de l'état de la filière solaire photovoltaïque digitale au niveau régional pour prendre son pouls et accélérer son travail d'anticipation post crise et de reprise. De la même manière que le bâtiment et travaux publics, les transports, le tourisme, la culture ou l’événementiel bénéficient d'un fonds régional d'urgence, la filière digital-solaire doit être soutenue au plus fort de la crise pour son redémarrage rapide après.


Cohérents avec le GreenDeal européen

L'action d'AuRA Digital Solaire sur les différents scénarios de sortie de crise est complémentaire de celle, réglementaire et institutionnelle, du syndicat français des professionnels de l'énergie solaire photovoltaïque et thermique (Enerplan). « Le #GreenDeal européen sera central dans la stratégie de sortie de crise. La France l'affirme aux côtés de ministres de l'écologie européens et est également à l'initiative auprès de la Commission européenne », a déclaré le 10 avril dernier Elisabeth Borne, ministre de la transition énergétique. Intégrer la dimension énergétique à l'immense plan de relance et d'investissement, soit 100 Mds€ annoncés, sera nécessaire pour relancer l’économie européenne après la crise sanitaire. Cette stratégie permettrait aux pays européens de créer des emplois, tout en accélérant la transition verte.

« Il y a nécessité de relocaliser la production. Il est temps d'avoir en France, en Auvergne-Rhône-Alpes, un fabriquant industriel de cellules photovoltaïques d'envergure mondiale », martèle Pascal Richard, qui poursuit : « Nous pouvons compter sur la filière solaire photovoltaïque et digitale pour la reprise économique. Mais pour cela nous ne devons pas la mettre de côté en pleine crise ! »


Via ce lien
 accéder aux informations suivantes :

Acteurs de la ré-industrialisation écologique
- Consécration de la ruralité et des nouvelles solidarités
- Convergence des énergies pour consolider la filière ENR
- Nécessaire accélération du changement de modèle

Auvergne Rhône-Alpes, chef de file de la filière digital-solaire française
-
Singularité territoriale
- Singularité technologique

Lire la suite...


Articles en relation