Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Le capital-investissement s'engage pour la parité

La Charte rédigée par France Invest (Association des Investisseurs pour la Croissance) pour favoriser la parité chez les acteurs du capital-investissement français et dans les entreprises qu’ils accompagnent, rendue publique ce jour, a été signée par 80% de ses membres et par quelques grands investisseurs institutionnels, soit 255 sociétés. Les sociétés de gestion et d’investissement signataires représentent environ 95% des actifs sous gestion des membres de France Invest.

Composée de 30 engagements, la Charte fixe notamment des objectifs portant à la fois sur les acteurs du capital-investissement et sur les entreprises qu’ils accompagnent :


1/ Pour les acteurs du capital-investissement membres de France Invest

Dans leurs équipes d’investissement :
- Avoir 25% de femmes à des postes seniors d’ici 2030 et 30% d’ici 2035.
- Arriver à 40% de femmes tous postes confondus d’ici 2030.
Dans les entreprises qu’ils accompagnent :
- Atteindre 30% de femmes dans les comités de direction d’ici 2030.
- Avoir 25% de start-up financées en 2025 fondées, cofondées ou dirigées par des femmes, 30% en 2030, 50% en 2050, conformément à la Charte Sista d’octobre 2019, collectif dont l’objectif est de réduire les inégalités de financement entre les femmes et les hommes dans le secteur du numérique et dont la démarche a été soutenue par France Invest.


2/ Pour les investisseurs dans les fonds de capital-investissement
- Qu’ils s’engagent à prendre en considération dans leurs décisions d’investissement la parité des équipes dans les sociétés de gestion et dans leurs participations et à en suivre l’évolution.


La Charte s’appuie sur un double constat :

I - Les chiffres - La mixité à la tête des sociétés d’investissement et dans les entreprises progresse très lentement et reste faible. Seulement 16% de femmes parviennent aux postes de Managing Director ou d’Associée dans les sociétés de gestion membres de France Invest. Dans les entreprises financées et accompagnées par les investisseurs en capital et en dette, la féminisation des postes de PDG/DG est nettement inférieure au reste de l'économie française. Elle est de seulement 7% vs./15% pour l'ensemble des entreprises en France.

Pour rappel, le capital-investissement français accompagne 6 700 entreprises françaises parmi les plus dynamiques sur le plan économique. La moitié de ces entreprises pour laquelle les chiffres sont disponibles emploie 1,3 million de salariés en France et à l’étranger, soit l’équivalent de 8% de l’emploi dans le secteur marchand en France. Sur 5 ans, ce sont 266 500 nouveaux emplois qui ont été créés.

II - Les atouts et les attentes - Les raisons pour se mobiliser sont nombreuses. Des études démontrent que la mixité est source d’une plus grande performance et d’une croissance accélérée dans les entreprises. Les attentes sociales ont évolué et la demande d’une plus grande mixité dans le secteur économique va crescendo. Dans les sociétés de gestion comme dans les entreprises, il y a un véritable enjeu d’attraction des talents, en particulier féminins.

Dominique Gaillard, Président de France Invest, et Claire Chabrier, Vice-Présidente de France Invest, précisent : « Le capital-investissement français est un acteur économique de poids. En tant qu’investisseur dans les forces vives de l’économie, il est de sa responsabilité de faire bouger les lignes et de tendre vers une parité, dans la lignée des travaux qu’avait menés le collectif SISTA à l’automne dernier pour les fonds de capital-innovation. Nous sommes très satisfaits que les membres de France Invest aient massivement signé la Charte que nous avons conçue pour favoriser la parité. Ils ont la capacité et la volonté d’obtenir des résultats tangibles et nous les accompagnerons en mettant à disposition des outils adéquats. Notre action en faveur de la parité est déterminée. Le mouvement est enclenché. »

 

Lire la suite...


Articles en relation