Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Culture & Société
ABONNÉS

Harcèlement, sexisme, homophobie…AGIR !

« Notre génération doit se positionner comme celle qui aura su dire NON, qui aura su dire STOP », expliquent Etienne Loos, Mellinda Rahoui et Benjamin Aymard, Etudiants Programme Grande Ecole

56 associations étudiantes de Skema Business School proposent 13 mesures concrètes et appellent à un débat inter-écoles.

Plusieurs enquêtes des médias ont récemment révélé l'existence d'une culture du bizutage et du harcèlement dans certains établissements. Face aux différentes révélations publiées, le Chapitre des écoles de management de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) réagissait : « la prise de conscience doit être collective ». Aujourd'hui, Etienne Loos, étudiant en 2e année du Programme Grande Ecole de Skema et ses camarades, appellent au réveil collectif et à l'action en proposant 13 mesures concrètes ainsi qu'une grande réunion inter-écoles (cf "Lettre ouverte" ci-jointe).

« Collective, cette prise de conscience doit l'être, tant cette question concerne l'ensemble des étudiants que nous sommes. Nous devons être les acteurs du profond changement sociétal que chacun attend au sein de l'enseignement supérieur. Le temps des bizutages doit être derrière nous », estime Etienne Loos, étudiant en 2e année du programme Grande Ecole de Skema, à l'origine de ce projet qui rassemble les associations étudiantes de la grande école de management.

Il précise que « les 56 associations de Skema Business School ont su s'accorder sur 13 mesures concrètes à appliquer au plus vite au sein des grandes écoles. Présentées dans une lettre ouverte qui sera envoyée à chaque établissement membre de la Conférence des Grandes Ecoles, ces engagements nous permettent de lancer un appel d'envergure national à toutes les associations étudiantes des écoles de commerce françaises et plus largement à celles qui souhaiteraient rejoindre ce mouvement. »

Il ajoute : « avec mes camarades, nous invitons donc les représentants étudiants des écoles membres de la Conférence des Grandes Ecoles à se retrouver très prochainement au sein d'une structure indépendante de nos établissements afin d'évoquer de manière collective et concertée, l'urgence de la lutte contre le harcèlement et les violences sexuelles, sexistes et homophobes dans nos écoles.

Cette rencontre sera l'occasion de réactiver et de moderniser le réseau du Bureau National des étudiants en écoles de commerce (BNEC) afin de nous permettre d'exprimer d'une voix forte et unie, des positions communes sur des problématiques d'une telle importance. »

Il conclut en précisant : « cet appel est destiné à chaque étudiant d'école de management et fait écho à un besoin de changement que l'on entend partout ! Il faut parler et réfléchir à la manière de construire un modèle commun entre les différentes associations de nos établissements pour organiser la vie en école de manière saine, partager nos bonnes pratiques respectives et dialoguer sur la manière d'ancrer le changement de mentalité dans la durée. »

 

Lire la suite...


Articles en relation