Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Les attentes de la Génération Y en matière de rémunération

Au sein d’un marché du travail tendu et face à une nouvelle génération aux aspirations différentes de celles de leurs parents, les entreprises sont aujourd’hui dans l’obligation d’innover et de se démarquer pour attirer et fidéliser leurs talents.

L’étude, « Future of pay » d'ADP (Automatic Data Processing), acteur mondial des solutions de gestion du capital humain, a sondé l’opinion de 1 000 salariés en Europe, dont un tiers de Baby-Boomers, un tiers de la Génération X et un tiers de Millennials. Cette dernière tranche d’âge représentera 75% de l’effectif mondial en 2025.


Qu'attend cette génération en matière de rémunération ?

Un Millennial plus heureux que ses aînés le jour de sa paie
Les salariés de la Génération Y disent avoir ressenti un sentiment plus positif que leurs ainés au moment du versement de leur dernière paie. C’est principalement un sentiment « de joie » qui est cité en premier pour 32% d’entre eux. C’est aussi un sentiment « d’accomplissement » qui prédomine pour 27% d’entre eux. Seuls 15% ont été déçus et 8% stressés.

Au niveau des postes de dépense, les travailleurs de cette génération déclarent utiliser la majorité de leur salaire pour leur logement (26%) ou pour leurs loisirs (vacances, sorties, hobbies…) et l’acquisition d’objets qui leur feront plaisir (24%). Comme nous pouvons nous y attendre, les dépenses familiales sont loin d’être les plus importantes (22%), du moins par rapport aux générations plus âgées ; en revanche, ils ont aussi tendance à épargner plus que les autres (17% des dépenses allouées à l’épargne, contre 14% chez les Baby-boomers).


Vers des versements de salaires plus innovants
Les options de paiement se diversifient, et les plus jeunes salariés, contrairement à leurs aînés, envisagent la possibilité de méthodes de paiement non traditionnelles. Ainsi, bien que privilégiant toujours le virement bancaire direct de leur salaire sur leur compte courant, ils témoignent d’attentes particulières quant aux options de paiement offertes par leurs employeurs : dans les 10 prochaines années, les Millennials sont ouverts au versement de leur rémunération via une plateforme numérique (65%), par mobile (61%), par cartes prépayées (51%), ou même en cryptomonnaie (35%).


La fréquence de paiement, une attente majeure de la Génération Y
Les jeunes entrepreneurs et travailleurs indépendants, qui représentent une part grandissante des actifs sur le marché du travail, ont des attentes spécifiques vis-à-vis des cycles de paie : ils demandent une plus grande flexibilité par rapport aux salariés traditionnels.

Bien que la sécurité représente l’élément le plus important de la paie pour tous les groupes d'âge, cette notion est relativement moins importante chez les Millennials. Habitués à l’immédiateté des nouvelles technologies, ils sont plus susceptibles de privilégier la rapidité du versement et sont prêts à contourner les organismes bancaires traditionnels que les travailleurs plus âgés.

Au vu de ces résultats, il est raisonnable de penser que la fréquence de paiement des rémunérations devra suivre le rythme des changements sociaux et technologiques, car elle pourrait devenir un critère important pour les Millennials dans le choix de leur futur employeur.


Les Millennials en attente de conseils financiers
L’étude met également en exergue des différences générationnelles concernant la gestion des revenus. Pour 45% des Millennials la possibilité de bénéficier, de la part de leur entreprise, de conseils concernant la gestion de leurs finances, pourrait les motiver à accepter une offre d’emploi, ce qui est bien supérieur à leurs aînés. Et pour 22% d’entre eux, l’accès à des outils de budgétisation et d’épargne proposés par un employeur pourrait faire la différence dans l’acceptation d’une offre d’embauche.

Afin de recevoir des conseils financiers pertinents, 2/3 des salariés issus de la Génération Y consentiraient à communiquer sans réticence leurs informations personnelles à leur employeur, contre 1/3 seulement chez leurs aînés.

Un nouvel enjeu se dessine ainsi autour des attentes des Millennials, qui se préoccupent davantage que les autres générations de leur santé financière. Les entreprises devront s’adapter et pourquoi pas intégrer à leurs packages de rémunération une offre de conseils financiers.


Carlos Fontelas de Carvalho, Président d’ADP en France et en Suisse conclut : « Presque tous les employeurs interrogés s’accordent à dire que la santé financière du salarié influence directement leur organisation, leur productivité et leur engagement. Pour séduire la Génération Y, ils doivent prêter particulièrement attention à leur méthode de paie et envisager des options de versement alternatives. Par ailleurs, personnaliser les options de paiement et proposer des conseils en gestion de revenus peut aider une entreprise à se démarquer pour attirer et fidéliser les meilleurs talents. »

 

 

Lire la suite...


Articles en relation