Connexion
/ Inscription
Mon espace
BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Immobilier : Bilan 2019 - Où investir en 2020

2019 : année de tous les records

Après un début d'année démarrant avec des taux de prêt immobilier aux alentours de 1,45%, les taux atteignent 1,13% en octobre d'après le Crédit Logement.

Les banques ont accordé plus facilement des prêts immobiliers sans apport. Le nombre de prêts immobiliers sans apport a poursuivi sa hausse en 2019 pour atteindre environ 15% (financement entre 100 et 110%). Les crédits avec plus de 15% d'apport personnel sont également en forte baisse depuis quelques années. Les emprunteurs profitent des taux bas pour s'endetter davantage et conservent leur épargne pour d'autres projets ou placements.
Ces taux record du crédit très bas ont permis de pallier la forte augmentation du prix de l'immobilier dans certaines villes. Les prix dans l'ancien, toutes catégories confondues, ont quant à eux augmenté de 3,2%.


Achats & ventes : les jeunes s'intéressent à l'immobilier

En septembre dernier, le rapport de l'INSEE révèle le nombre de ventes de biens immobiliers atteint un nouveau record plus d'un million de transactions de logements anciens sur un an ; un phénomène qui démontre le dynamisme du marché.

2019 est aussi marqué par une hausse de l'investissement locatif ; un placement qui rassure les Français en général (la pierre) notamment par rapport au contexte social, au sentiment d'insécurité par rapport à l'avenir des retraites.

Autre fait marquant : l'âge moyen des acquéreurs a baissé. D'après le rapport du Conseil Supérieur Notarial, l'âge moyen du 1er achat d'une résidence principale s'effectue désormais à 32 ans quand les précédentes études montraient que la 1ère acquisition se faisait entre 35 et 38 ans.

« Les jeunes générations anticipent l'avenir et leurs retraites en plaçant leur argent dans des placements qui les rassurent comme l'immobilier. La hausse des loyers dans de nombreuses villes combinée aux faibles taux de crédit incitent les jeunes à privilégier l'achat à la location. Selon la ville, l'impact sur leur niveau de vie est relativement faible pour ceux qui décident d'investir » explique Bassel Abedi, fondateur de RendementLocatif.com

 

A quoi s'attendre en 2020 et où investir ?

L'investissement dans l'immobilier devrait continuer à croitre. En parallèle, on peut s'attendre à une légère baisse des prix de l'immobilier dans des villes où l'augmentation a été très importante en début 2019 à l'image de Bordeaux, Paris, Nice. Par exemple, à Nice où la hausse des prix a duré pendant presque 10 ans, les prix ont fini par baisser. Les grandes villes où les prix ont fortement augmenté devrait stagner voire baisser. Il est préférable d'attendre une stabilisation du marché avant d'investir dans ces villes.


En 2020, les taux du crédit devraient ré-augmenter légèrement également.

En matière de dispositifs, malgré la volonté de le supprimer pour certaines zones (B2 et C), le PTZ va être maintenu pour 2020. En parallèle, on pourrait assister à une optimisation du dispositif Denormandie concernant les centres-villes. Ainsi, on peut espérer une augmentation du nombre de villes éligibles actuellement. En 2020, il pourrait s'agir maintenant de l'intégralité de ces villes ; un dispositif prorogé jusqu'à 2022.


Cinq villes où investir en 2020

Rendementlocatif explique pourquoi ces 5 villes sont pleines de promesse en 2020 :

  • Angers : malgré des prix en hausse, les travaux de rénovation des quais et l'arrivée du métro prochainement permettront d'apporter une plus-value aux biens immobiliers et augmenter attractivité de la ville. En 2019, on note une hausse de 5,8% des prix de l'immobilier pour un prix actuel moyen de 2 203€ /m2.
  • Lille : 4ème métropole de France et située à 1h30 de la capitale en TGV, la ville est au cœur de l'activité économique de l'Europe. C'est également une ville marquée par la présence de nombreux étudiants. En 2019, les prix de l'immobilier ont augmenté de 5,4% pour un prix actuel moyen de 2 988€ /m2.
  • Nantes : ville très touristique, à seulement 2h de Paris et doté d'un réseau de transports en commun efficace, la ville a pris 9,4% en 2019 pour un prix actuel moyen de 3 632€ /m2.
  • Rennes : ville étudiante dû à la présence de nombreuses universités et écoles, Rennes attire également les investisseurs grâce aux prix encore bas. En 2019, l'immobilier a pris 4,7% cette année et le prix actuel moyen de 3 320€ /m2.
  • Montpellier : prisée pour sa qualité de vie et sa position stratégique, non loin de l'Espagne, Montpellier est aussi le 7ème pôle universitaire de France attirant chaque année 60 000 étudiants. La ville occitane est également un bassin d'emploi accueillant des entreprises comme Sanofi, IBM… En 2019, les prix de l'immobilier ont légèrement augmenté (+2,1%) et se situent aux alentours de 3 092€ /m2.

« Globalement, il est préférable d'investir dans les villes ou le prix moyen est encore bas (environ -3500 €/m2 et/ou le prix de l'immobilier a augmenté aujourd'hui) avec donc une possibilité d'augmenter. Cette année, il faudra privilégier les villes étudiantes et métropoles secondaires pour espérer profiter d'une plus-value ou faire de l'investissement locatif avec une rentabilité intéressante », explique Bassel Abedi.

Lire la suite...


Articles en relation