Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

L’argent fait toujours le bonheur des salariés !

La dernière édition du Guide des salaires Robert Half, révèle que la rémunération arrive en première position des critères considérés comme importants dans un emploi.
En effet, 66% des collaborateurs privilégient cet aspect devant l’équilibre vie professionnelle - vie personnelle (49%), le sens du travail et des missions (43%). Relégués en dernière position :  l’intégration au processus de décision (7%), l’opportunité de proposer de nouvelles idées (6%) ou encore la culture d’entreprise (6%).

En premier lieu, il est important de bien faire le distinguo entre les avantages tels que les primes ou les bonus qui récompensent les performances individuelles et les avantages en nature, privilèges que l’entreprise attribue aux collaborateurs et les ‘incentives’ mises en place en vue de les fidéliser.

Contrairement aux avantages (primes, bonus, programme de formation, chèques restaurant) qui sont compris dans le package de rémunération, les critères comme l’équilibre vie personnelle - vie professionnelle, le sens du travail etc, sont des ‘plus’ non négligeables qui permettent de favoriser la productivité et d’attirer voire, de fidéliser, les collaborateurs comme le rappelle le guide des Salaires 2020, réalisé par Robert Half.


64% des collaborateurs ont un package salarial qui comprend une prime

Autre avantage dont bénéficie une assez grande majorité de collaborateurs : les primes. Selon Robert Half, 4 critères émergent au moment de son attribution : la performance de l’entreprise (33%) et individuelle (30%) devant le pourcentage du salaire fixe (23%) ou encore la performance de l’équipe (14%).


Les avantages comme le télétravail ou la voiture de fonction gagnent du terrain

Si la rémunération reste clef, 18% des collaborateurs sont malgré tout prêts à baisser leur salaire pour des avantages. Ces derniers pourraient revoir leur rétribution à la baisse pour : plus de télétravail (12%), avoir la possibilité de bénéficier d’une voiture de fonction (8%), plus de flexibilité dans les horaires de travail (7%) ou encore la possibilité de bénéficier d’un jour de congé annuel supplémentaire.

Arrivent en bas du classement des possibles contreparties à toute baisse salariale : l’inscription à un club de sport (86% des collaborateurs déclarent ne pas être intéressés), plus de confort au bureau : boissons, nourriture (82% pas intéressés) ou encore posséder un ordinateur professionnel ou Smartphone (79% pas intéressés).

Lire la suite...


Articles en relation