Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

CAC 40 : un chiffre d’affaires ralenti et une légère régression du résultat net au 1er semestre 2019 

Après analyse des résultats à la mi-année, les experts PwC constatent un ralentissement par rapport au semestre précédent. Une tendance qui ne se traduit pas encore dans le chiffre d’affaires, mais qui se ressent dans le résultat net des entreprises du CAC 40.


Le chiffre d’affaires des sociétés du CAC 40 a augmenté de 24,1 Mds€ par rapport à 2018

Les données financières PwC prennent en compte la variation de périmètre entre les deux semestres comparés, à savoir que Dassault et Thalès ont fait leur entrée au classement, tandis que Solvay et Valeo n’en font plus partie. 

Le chiffre d’affaires des 40 sociétés du périmètre étudié par PwC a augmenté de 3,6% au 1er semestre 2019 (vs 11,1% au S1 2018, à périmètre et taux de change constants si données disponibles), soit une augmentation de 24,1 Mds€ (693 829 Mds€ en 2019 contre 669 779 Mds€ en 2018).

La croissance est positive sur l’ensemble des secteurs (alors que 9 secteurs sur 10 étaient en croissance au premier semestre 2018).

Le secteur Pétrole et gaz affiche ce semestre une moins bonne croissance que le précédent semestre (juin 2019 1% contre 31% à fin juin 2018). La performance de Total avait, en juin 2018, bénéficié de la forte hausse du cours du pétrole entraîné par les tensions géopolitiques, principalement de celles entre les États-Unis et l’Iran. Ce semestre 2019, la performance de Total a été impactée par la baisse du prix du pétrole et du gaz.

En revanche, l’ensemble des sociétés de l’Industrie est en croissance sur le S1 2019 par rapport au S1 2018. Cette hausse résulte principalement des bonnes performances de Airbus (+5,9 M€, soit +23,6%) et de Vinci (+1,2 M€, soit +5,9%). Safran connait un bon début d’année avec +1,5 Mds€ à données comparables. Cette croissance est en partie due à une progression des livraisons de moteurs court et moyen‐courrier de 8,7%.

Les Services aux collectivités ont eux aussi un chiffre d’affaires en progression sur le S1 2019, avec une croissance de 6,6% en base comparable. Une hausse fortement impactée par la bonne performance d’Engie sur le début de l’année (+2,3 Mds€ soit 7,6%) et Veolia (0,5 Mds€, soit +4,2%).

Sur les 40 sociétés analysées, 33 ont un chiffre d’affaires en croissance tandis que 7 enregistrent une baisse de leur niveau d’activité. Les experts notent que les 5 sociétés les plus contributrices représentent 66% de cette hausse : Airbus (+5,9 M€), LVMH (+2,7 M€), Engie (+2,3 M€), Axa (+2,2 M€) et Safran (+1,5 M€).

« Ce semestre, nous ne sommes pas en zone de bonne croissance comme précédemment mais plus de résistance. Les sociétés du CAC 40 sont davantage dans l’incertitude qu’en 2018, incertitudes politiques, économiques et monétaires. Elles montrent des signes d’essoufflement.  Les dirigeants sont prudents et peu se prononcent sur l’atterrissage de fin d’année. A ce stade,  le chiffre d’affaires n’est pas encore impacté et les entreprises résistent ! ». explique Philippe Kubisa, Associé spécialiste des marchés de capitaux chez PwC.  


Les bénéfices des sociétés du CAC 40 diminuent de -2,5 Mds€ par rapport au 1er semestre 2018

Le résultat net part du groupe publié est de 47,2 Mds€ au 1er semestre 2019 contre 49,7 Mds€ au S1 2018, soit une variation sur l'année de -5% (-2,5 Mds€). Sur les 40 sociétés analysées, 23 ont un résultat net (part groupe) en hausse et 17 enregistrent une diminution de leur résultat net (part du groupe). Les experts PwC constatent ainsi que les seules baisses des résultats net part du groupe d’Arcelor Mittal, Accor et Kering contribuent à faire baisser la rentabilité nette à hauteur respectivement de ‐2,6 Mds€, ‐2 Mds€ et de ‐1,8 Mds€.

S’agissant du secteur de la santé, le 1er semestre 2019 est marqué par la contreperformance de Sanofi dont le résultat diminue de 0,7 Mds€. EssilorLuxottica réalise un bon début d’année suite à la fusion en enregistrant une hausse de 0,3 Mds€.

Les sociétés financières voient leur résultat net baisser de -5% et notamment Axa, qui malgré une hausse de son chiffre d’affaires, voit son résultat diminuer de 0,5 M€. Cette baisse est liée en partie à la déconsolidation d’Axa Equitable Holding et à la mise à la juste valeur des produits dérivés.

Enfin, après analyse par les experts PwC des différentes communications des entreprises du CAC 40, 9 Sociétés parlent du Brexit, et 2 parlent de la guerre commerciale sino-américaine.

Sur les perspectives 2019, seules 13 sociétés communiquent des objectifs chiffrés pour 2019, contre 22 en 2018, ce qui traduit une certaine incertitude de la part des sociétés du CAC 40.

Lire la suite...


Articles en relation