Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Professionnels de l’investissement : vers une évolution de leur métier

Le dernier rapport publié par CFA Institute, l’association des professionnels de l’investissement, intitulé Investment Professional of the Future , analyse comment les métiers de l’investissement ainsi que les cultures organisationnelles et les compétences évoluent pour faire face à un marché en disruption. Cette publication est le 3ème volet d’une série d’études qui analysent le futur de l’industrie de l’investissement, l’implication des entreprises, ainsi que celle et ceux qui y travaillent.

« Dans un environnement complexe et en pleine évolution, les savoirs deviennent obsolètes et les compétences doivent être renouvelées. Envisager la disruption comme une opportunité est essentiel pour les professionnels de l’investissement actuels. Ce rapport explique comment les collaborateurs et employeurs de l’industrie peuvent s’adapter et se développer », détaille Paul Smith, président-directeur général de CFA Institute.


La capacité d’adaptation est essentielle

Les résultats de l’enquête, menée auprès de 3 800 membres et candidats de CFA Institute à travers le monde, révèle que 48% d’entre eux s’attendent à ce que leur métier change de façon significative voire disparaisse dans les 5 à 10 ans à venir. Parmi les conseillers financiers, cette proportion s’élève à 58%. Développer de nouvelles compétences sera donc indispensable pour être plus compétitifs : les professionnels de l’investissement doivent s’adapter ou risquer l’obsolescence.

Par ailleurs, 89% des dirigeants interrogés s’accordent à dire que les postes et missions des individus évolueront à plusieurs reprises au cours de leur carrière. La capacité d’adaptation et l’apprentissage en continu seront essentiels à leur réussite future. 60% des dirigeants interrogés estiment d’ailleurs que les sociétés d’investissement devront augmenter leur capacité de formation et de développement de carrière d’ici 5 à 10 ans. De même, 87% des professionnels de l’investissement définissent la formation et le développement de carrière comme les aspects des plus importants en tant qu’employeurs.

Les éléments clés de la capacité d’adaptation reposent sur la diversité des voies empruntées (c’est-à-dire des expériences variées sur lesquelles s’appuyer) et la volonté de continuer de se former. Pour aider les professionnels de l’investissement à réfléchir à leur nouvelle orientation professionnelle, le CFA Institute a créé un nouvel outil d’évaluation en ligne. Ce court questionnaire leur permet de voir où ils se situent par rapport aux membres et candidats de CFA Institute à travers le monde.


Forte demande pour des compétences transversales et
« T-shaped »

De nos jours, les compétences les plus développées sont les compétences transversales ou encore l’investissement alternatif et l’optimisation du risque de portefeuille. En dépit de la tendance actuelle, seul 17% des personnes interrogées suivent actuellement une formation au langage de code d’analyse de données tel Python, R et MATLAB et seuls 12% se forment aux outils de visualisation de donnée tel Tableau et Qlikview.

Pour ce qui est de la demande, plus de 130 dirigeants estiment que les compétences les plus importantes à avoir seront les compétences « T- shaped », estimées jusqu’à plus de trois fois plus importantes que les compétences techniques. Les professionnels « T-shaped » possèdent à la fois des connaissances spécifiques à un domaine propre et un réseau, une compréhension et une perspective professionnelle plus larges. Parallèlement, ces compétences « T-shaped », alliées aux compétentes transversales telles que la créativité et la capacité à établir des liens entre les disciplines, sont les plus difficiles à trouver dans le secteur de la gestion d’actifs.


AI + HI : Le travail du futur dans les sociétés d’investissement

L'une des recommandations clés pour les professionnels est de parvenir à mieux maîtriser les technologies grâce à l'interaction de l'intelligence artificielle (AI) et de l'intelligence humaine (HI) : «IA + HI». Les dirigeants interrogés estiment que l'IA constituera le facteur d'accélération du changement le plus important du secteur. Les tâches de routine seront de plus en plus effectuées par des machines, tandis que l’analyse humaine deviendra plus importante. Cette nouvelle interface homme / machine nécessitera une collaboration accrue entre individus et IA. Ceux qui trouveront cet équilibre seront les plus innovants et compétitifs.

« En comprenant les tendances influençant les métiers des futurs professionnels de l’investissement, nous pouvons faire évoluer le programme CFA et nos ressources d’apprentissage continu pour préparer les professionnels actuels et futurs à l’industrie de demain », ajoute Paul Smith. Ainsi, le curriculum du programme CFA inclue dorénavant les fintechs.


L’Asie guidera le futur des métiers de l’investissement

Le marché de la gestion d’actifs de demain sera de plus en plus porté par les décisions de sociétés de gestion d’actifs asiatiques. En effet, la région est prête à adopter la technologie financière, les marchés financiers en croissance et le bassin de talents en plein essor lui permettent de devenir le centre d’un secteur en pleine mutation. Les recherches menées par Mercer pour le CFA Institute indiquent que l’Inde se positionne comme le marché en plus forte croissance, avec une hausse prévue de 33% au cours des 10 prochaines années. Ce pays bénéficie notamment d’une forte croissance économique, d’un flux constant d’ingénieurs sortis de ses universités, d’une classe moyenne en augmentation et d’une demande croissante de services financiers de la part de la population.

Lire la suite...


Articles en relation