Connexion
/ Inscription
Mon espace

Professions juridiques et comptables en Europe : des métiers en pleine transformation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Le groupe Editions Lefebvre Sarrut publie les premières conclusions de son étude européenne sur l’innovation dans les professions juridiques, fiscales et comptables. 

L'étude compare la France, l’Espagne, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas à travers 1 500 entretiens en ligne et 50 entretiens qualitatifs avec des experts, qui partagent leur analyse de la situation actuelle et comment l'innovation impacte leurs métiers. Ces entretiens couvrent l’innovation chez 400 000 professionnels : avocats, experts-comptables et fiscaux, notaires, directions juridiques et des ressources humaines des entreprises. 


1/ Chez les avocats : grandes tendances et obstacles perçus

L’étude réalisée souligne que les principaux facteurs de changements constatés sont l’internationalisation des opérations, les nouveaux profils des professionnels, les changements législatifs et l’arrivée des nouveaux acteurs de la transformation digitale comme les Legaltech ou les GAFA.

En France, si 54% des avocats estiment qu'il est nécessaire de parier sur l'innovation, seulement 24% vont lui consacrer une stratégie avec un plan d’action et un budget spécifique, la plupart du temps inférieur à 20 k€. Nos voisins apparaissent plus sensibles à l’innovation : 75% des espagnols, 80% des belges et 97% des néerlandais considèrent l’innovation comme importante ou capitale. 

Moins de 4% des cabinets d’avocats en France investissent plus de 100 000 € dans l’innovation en France. Aux Pays-Bas, 29% des avocats investissent 100K€ ou plus dans l’innovation...
Chez les avocats, les principaux obstacles à la mise en œuvre des tendances les plus novatrices sont le coût perçu comme élevé, l'absence de personnel qualifié ou de « pilote » identifié de l'innovation. 

Les avocats donnent la priorité aux évolutions technologiques, et commencent par s’équiper d’outils matures techniquement, comme des extranets, facilitant l’accès à leurs dossiers, ou des logiciels de gestion de la relation client (CRM), leur permettant de mieux interagir avec leurs clients. Ils sont encore peu nombreux à expérimenter les nouvelles technologies qui sont celles qui créent le plus de valeur ajoutée : big data pour l’analyse de documents juridiques en masse, par exemple lors des diligences réalisées pour l’acquisition d’une société, smart contracts, chatbots, algorithmes…
 
Le rôle de l'avocat évolue

Le rôle de l'avocat est amené à passer d'un rôle de fournisseur de services juridiques à celui de partenaire stratégique de ses clients. Certains cabinets d'avocats sont déjà perçus comme de véritables partenaires d'affaires et leur offre de services est modifiée en fonction de ces attentes.

La complexité croissante implique de passer du modèle actuel de cabinet d'avocats à une équipe de professionnels multidisciplinaires. La transformation numérique oblige non seulement à utiliser plus de technologie, mais aussi à travailler plus technologiquement, en termes d’interactivité, de collaboration, de multifonctionnalité et de réseaux.


2/ Les directions juridiques et des ressources humaines des entreprises passent de « fonctions supports » au statut de « business partners »

Dans les entreprises les équipes de directions juridiques et de ressources humaines évoluent également. La technologie permet d’automatiser de nombreuses tâches répétitives, elle redonne l’opportunité de placer l’humain au cœur de l’action. L’approche « legal design » vise à rendre aisément accessible et compréhensible leurs documents. 

Ces directions sont aussi soumises à des contraintes de productivité d’une part, et de nouvelles exigences liées à la bonne gouvernance, gestion des risques et conformité d’autre part. Avec la conformité RGPD, elles ont vu défiler un grand nombre de propositions d’outils, et certaines commencent déjà à s’équiper et investir.

Les équipes deviennent plus collaboratives, chacun pouvant apporter son expertise au sein de cohortes pluridisciplinaires. Les innovations dans les méthodes de travail vont naturellement se traduire par des nouvelles demandes vis-à-vis de leurs conseils externes. 

www.lefebvre-sarrut.eu/

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Cadeaux d’affaires : les règles à respecter

Le cadeau d'entreprise ou d'affaires est tout à la fois une manière de communiquer mais aussi de remercier ses clients ou ses fournisseurs. Déductible du résultat dès lors qu'il est fait dans l'intérêt de l'entreprise, il est encadré par une législation et une fiscalité spécifique. Le point avec Jérôme Tarting, PDG de Clic Formalités, cabinet de formalités juridiques en ligne Traditionnellement utilisé par l'entreprise pour entretenir de bonnes relations avec ses partenaires, le cadeau...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Emploi intérimaire, CDD et indépendant pourraient gagner du terrain dans les entreprises

Le cabinet de recrutement spécialisé Robert Half a sondé 504 DG et DSI sur leur rapport au travail intérimaire, CDD et indépendant dans un futur proche : un mode de travail qui progresse… Focus sur les principaux avantages évoqués par les directeurs généraux et informatique.Si une certaine inflexion a été observée au 4e trimestre, l'intérim a connu une année positive : selon Prism'emploi, au cours de l'année 2018, l'emploi intérimaire a progressé en moyenne de +1,8%, correspondant à la création...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Pour la moitié des Français, la création d’entreprise est le choix de carrière le plus attractif

L'Agence France Entrepreneur publie la 2ème partie des résultats de l'Indice entrepreneurial français 2018 (IEF). Cette enquête, réalisée par TMO Régions pour l'AFE avec le soutien de Pôle Emploi et de la Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du futur, évalue et analyse le dynamisme entrepreneurial en France et son évolution. Près d'un tiers des Français sont ou ont été inscrits dans une dynamique entrepreneuriale En 2018, l'enquête révèle que près 30% des Français âgés de 18 ans ou...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
« Mon employeur ne perçoit pas tout mon potentiel ! »

Selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP, près de la moitié des collaborateurs européens se sentent incompris par leur employeur, L'étude, qui porte sur plus de 2 500 salariés en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, a conclu que près de la moitié des salariés européens (46%) pensent que leur employeur ne les comprend pas et ne prend la pleine mesure de leur potentiel. L'enquête a aussi montré qu'un tiers des collaborateurs européens est mécontent de la qualité du...