Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Culture & Société
ABONNÉS

1 salarié heureux est 2 fois moins souvent malade…

… 6 fois moins absent, ou encore 9 fois plus loyal envers son entreprise qu’1 employé moyennement heureux. Résultat des études issues des plus grandes universités comme Harvard ou le MIT.

Autant de chiffres qui font par la même occasion le bonheur des clients qui ont affaire à des interlocuteurs détendus et enthousiastes et surtout, qui ne changent pas du jour au lendemain.

Dans les secteurs de la communication et du digital, il est important de savoir s’entourer de talents, mais aussi et surtout savoir comment les retenir car c’est un milieu concurrentiel où les plus grosses entreprises n’hésitent pas à faire des propositions alléchantes aux plus efficaces. D’autant plus que les Millenials de la génération Y sont particulièrement sensibles à la notion de bien-être au travail.
A la mode il y a environ 2 ans, la question du Chief Happiness Officer (responsable du bien-être) et de son rôle dans l’entreprise a vu fleurir tout un tas de reportage sur le sujet.


Mais aujourd’hui qu’en est-il ? Est-ce une mode qui est passée ou un véritable métier qui perdure ?

L’agence de communication Zetruc, sensible au bien-être de ses salariés et à la question de la loyauté, s’intéresse de près à la question du bonheur en entreprise en nommant un CHO (Chief Happiness Officer).

Lire ici comment Zetruc crée un cercle vertueux où tout le monde est gagnant

www.zetruc.fr/

 

 

Lire la suite...


Articles en relation