Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Les 10 principales compétences des dirigeants de start-up à succès

Il est indéniable que dans les premières années de vie d’une entreprise, le fondateur peut prendre des décisions pouvant soit consolider soit menacer l’activité de celle-ci. Mais à quoi le succès d’une start-up tient-il quand il s’agit de leadership ? Une nouvelle étude* menée par Early Metrics, l’agence de notation des start-ups et des TPEs innovantes, révèle les 10 compétences des leaders (‘hard’ et ‘soft skills’) qui ont le plus d’impact sur la croissance de leur activité.

Résultat de l’étude : le principal attribut synonyme de succès pour les dirigeants à la tête des entreprises tech connaissant la meilleure croissance, réside dans leur pouvoir de persuasion : 83% de ces entreprises florissantes sont dirigées par un fondateur sachant se montrer particulièrement persuasif.

« La capacité de convaincre autrui que votre projet d’entreprise est à fort potentiel a un impact critique sur l’acquisition de nouveaux clients, comme sur le recrutement et sur les levées de fonds », explique Antoine Baschiera, PDG et co-fondateur d’Early Metrics. « Il s’agit d’une compétence cruciale pour construire une start-up à succès. Bien que certains naissent avec une aisance naturelle, c’est une compétence que tous peuvent développer et améliorer. Et s’il existe de nombreuses manières d’adapter sa manière de s’exprimer, son langage corporel et le ton de sa voix, il ne faut toutefois pas imaginer qu’il existe une solution universelle qui fonctionne avec n’importe quel interlocuteur. »


Les 10 compétences les plus importantes pour un leader d’une entreprise à forte croissance, parmi celles notée par Early Metrics :

1/ Pouvoir de persuasion : la capacité du fondateur de convaincre autrui (clients, consommateurs et partenaires) de la solidité du produit ou de l’entreprise est la qualité la plus corrélé à la croissance de l’entreprise, présente chez 83% des entrepreneurs à succès interrogés.

2/ Réseau professionnel : la capacité de convertir un réseau professionnel en clients ou en leads commerciaux est le second attribut le plus important. Plus de 7 leaders d’entreprise à forte croissance sur 10 (76%) ont reçu un score élevé dans ce trait.

3/ Ambitions internationales : une équipe qui a les compétences et l’ambition d’entrer dans de nouveaux marchés à l’international sera plus encline à participer à l’accélération du business et d’attirer les investisseurs. Parmi les start-ups en forte croissance, 66% de dirigeants ont obtenu un score élevé dans cet attribut.

4/ Compétences en vente et marketing : les compétences commerciales de l’entrepreneur ont un impact important sur le succès de son activité. Les dirigeants d’entreprise bénéficiant d’une croissance rapide ont obtenu un score élevé à ce trait, soit deux fois plus que leurs homologues dont l’activité connait une faible croissance (26% contre 12%).

5/ Disponibilité pour l’entreprise : d’après les résultats, les entrepreneurs qui dédient la plupart de leur temps à leur entreprise en récoltent les fruits. Bien souvent les start-ups souffrent d’avoir un dirigeant menant deux (ou plus) activités commerciales à la fois. 77% des entreprises analysées ont reçu des notes élevées sur ce critère.

6/ Agilité : être capable de donner vie à une idée rapidement est un avantage compétitif indéniable ainsi qu’une source de croissance avérée. Les start-ups à succès sont 2,5 fois plus enclines d’obtenir un score élevé que celles à faible croissance, faisant de cette capacité un facteur particulièrement différenciant (23% versus 9% pour les entreprises à faible croissance).

7/ Influence dans la presse et sur les réseaux sociaux : une communauté d’abonnés engagés et l’influence dans les médias sont des atouts utiles pour construire une start-up tech, sans pour autant être le saint Graal. En effet, seulement 33% des start-ups à succès de l’échantillon ont obtenu un score élevé dans ce critère.

8/ Les incitations financières reçues par les dirigeants : tandis que la plupart des fondateurs d’entreprise sont portés par leur désir de réussir, au-delà des éventuelles incitations financières, l’étude souligne que l’aspect ‘incentive’ apporte une forte motivation à laquelle se rattacher. Dans ces notations, Early Metrics évalue combien la personne a investi dans l’entreprise, comment les parts sont partagées et quel salaire il/elle prend, ce qui signifie que le fondateur peut être plus ou moins enclin à rester à la tête de cette entreprise. Une incitation financière importante pour rester est donc vu comme un bon signe pour la croissance de l’activité (42% des start-ups florissantes ont un bon score pour cet attribut).

9/ Aptitudes générales en économie d'entreprise : la capacité d’un leader de gérer l’administration et les finances de l’entreprise est un prérequis, pour autant il a un impact modéré sur le succès de l’activité. Seulement 25% des dirigeants de l’étude ont obtenu un score élevé sur ce critère.

10/ Une équipe complémentaire : malgré qu’elle soit en dernière place du classement, la capacité d’un entrepreneur à s’entourer de personnes ayant des compétences complémentaires aux siennes a tout de même un impact sur les chances de succès de son entreprise. 55% des dirigeants d’entreprise à succès ont obtenu une note élevée sur ce critère.

Pour Antoine Baschiera, PDG et co-fondateur d’Early Metrics : « Pour réussir à installer et faire grandir un business, les entrepreneurs ont besoin d’un bon équilibre d’une multitude de compétences. Leur pouvoir de persuasion est crucial en ce qu’il ne touche pas uniquement au profit mais bien au fait de gagner les cœurs et les esprits. De nombreux dirigeants d’entreprise s’installent avec un business plan solide et les compétences pour le mettre en place. Mais quand ils n’ont toutefois pas les soft skills les plus importantes, cela devient compliqué de construire et garder une équipe solide, obtenir des investissements et fédérer tout le monde autour de son projet. »

Kokoon Tech est l’une des start-ups notées par Early Metrics ayant reçu un score global très élevé et voyant sa croissance se consolider. « J’ai fondé l’entreprise il y a 5 ans, ce fut un véritable voyage initiatique. L’une des leçons les plus importantes fut celle de la valeur de l’expérience, car c’est en faisant appel à des personnes connaissant les problématiques, ayant déjà fait des erreurs et appris comment les éviter que l’on obtient les meilleurs résultats avec efficacité. Cela ne se manifeste pas seulement parmi les employés mais également parmi les partenaires, les fondateurs des start-ups similaires et les conseillers qui vous entourent », explique Tim Antos, fondateur et CEO de Kokoon Tech

*Etude : liste se base sur un échantillon de 700 entreprises de technologie dans leur première phase de développement, parmi les 2 000 qui ont été notées par Early Metrics ces deux dernières années.
http://earlymetrics.com/

 

Lire la suite...


Articles en relation