Connexion
/ Inscription
Mon espace

Cash-back facilitera la vie des français

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Le cash-back* est le procédé qui permettra demain à tous les commerçants d'offrir à leur client la possibilité d'effectuer un retrait d'argent en même temps que leur achat.
La Fédération du Commerce Coopératif et Associé (FCA) propose d'aller plus loin en créant une identité visuelle unique permettant aux consommateurs clients d'identifier facilement les commerçants proposant ce nouveau service.


Le cash-back s’inscrit dans cette surenchère vertueuse de services sur mesure bénéficiant à tous les Français

Qui n'a jamais manqué de monnaie ? Cherché désespérément un distributeur de billets à distance raisonnable ? Regretté de payer des frais en cas de retrait d'argent en dehors de sa banque ? Répondant à un véritable besoin, la FCA se félicite de ce nouveau service de banque que pourront apporter les commerçants, source de trafic en magasin.

A l’heure où nombre d'agences bancaires sont appelées à disparaître, l'introduction du cash-back correspond à l'évolution du commerce de demain qui s'adapte afin d'offrir toujours plus de services de proximité au consommateur :accès wifi, recharges pour téléphone mobile, bornes de recyclage, casiers de retrait des colis, maison des services publics, stand des associations, ateliers de bricolage, cours de cuisine, expositions temporaires,... le commerce, qu'il soit de centre-ville ou de centre-bourg, d'agglomération ou de territoire, appartient depuis toujours au quotidien des français.

Le cash-back sera certainement un retrait d'appoint, idéalement plafonné à 80€, sous réserve d'un achat, effectué par carte bancaire et ne devra pas être réservé aux paniers d'achat trop importants afin de pouvoir être proposé par tous les commerçants qui le souhaitent, quel que soit leur secteur d'activité. Les commerçants supporteront les coûts d'installation technique et de commission bancaire. La manipulation des espèces en magasin les conduira également à renforcer leurs procédures de sécurité.

A chaque commerçant indépendant le soin de décider librement des conditions d'accès à ce service et son modèle économique. Ce service pourra, par exemple, être réservé aux porteurs d'une carte de fidélité, aux paniers d'achat d'un montant plus élevé ou soumis au paiement de frais minimes comme cela existe actuellement dans certains DAB.

Avec l'objectif d'accompagner au mieux les consommateurs et leurs commerçants dans cette démarche, la FCA propose aux acteurs du commerce de construire un unique logo officiel « cash-back » et de prévoir une information claire au client en caisse sur les conditions d'utilisation et les coûts. Selon la réglementation, le service sera réservé aux non-professionnels et il sera essentiel que le client en soit informé.

________________

* Le cash-back a été introduit en France cet été via l’ordonnance du 9 août 2017, qui transpose la directive européenne « DSP2 » concernant les services de paiement. Des nouveaux articles ont été ajoutés à cette occasion : L. 112-14 et suivants dans le code monétaire et financier créés par la loi n°2018-700 du 3 août 2018 - art. 2

Un décret d'application sera prochainement publié et la FCA sera active, aux côté des autres organisations professionnelles, pour que ce service gagnant-gagnant soit mis en œuvre rapidement.

La Fédération du Commerce Coopératif et Associé (FCA), instance représentative française du Commerce Coopératif et Associé, a pour mission de représenter, de développer et de promouvoir les groupements de commerçants, notamment auprès des pouvoirs publics. La FCA conseille ses adhérents, leur permet de développer des échanges d'expériences inter-groupements et accompagne également les réseaux/enseignes en création.
www.commerce-associe.fr/


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 


Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...