Connexion
/ Inscription
Mon espace

Résultats solides et rassurants pour les Entreprises européennes au T2

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Le point avec Sandrine Hallopeau, Directrice de la Recherche de VEGA IM.

En Europe, le momentum des révisions en hausse des résultats s’est légèrement détérioré. En effet, alors que les États-Unis (S&P500) et le Japon (TOPIX) ont connu, pour l’ensemble de l’année 2018 des fortes révisions à la hausse des bénéfices (respectivement +0,5 et +0,4%), l’Europe (Stoxx 600) et les pays émergents (MSCI EM) ont vu les estimations du consensus légèrement révisées à la baisse (respectivement -0,1 et -0,5%).

Au 2e trimestre, 59% des sociétés européennes ayant publié leurs résultats ont dépassé ou atteint les attentes du consensus, contre 60% au 1er trimestre et 62% en moyenne sur 10 ans. Certes, ces publications peuvent apparaitre un peu moins bonnes comparées aux trimestres précédents car elles ne surpassent pas autant les attentes qu’auparavant ; mais elles restent cependant solides et rassurantes : les bénéfices ressortent en hausse de 5,4%. Même après une légère révision à la baisse, le consensus continue d’anticiper une croissance des Bénéfices Par Action (BPA) élevée de 8,2% pour l’année 2018 (Stoxx 600). Quant au chiffre d’affaires, en hausse de 5,3% au 2e trimestre, 8 entreprises du Stoxx 600 sur 10 l’ont publié supérieur ou en ligne.

Comme à chaque trimestre,  les manquements ont été sévèrement sanctionnés par les investisseurs, par exemple : Continental -13%, Casino -9%, Publicis -9%. A contrario, les bonnes publications ont fait s’envoler des titres le jour de la publication : Peugeot +15%, Carrefour +12%, ASML +8%.


Sur les 19 secteurs du Stoxx 600
 :

- 5 ont enregistré, depuis 1 mois, une révision à la hausse des estimations du consensus : la santé, le luxe, les ressources de base, l’immobilier et les services financiers.

- Quelques secteurs ont vu leurs estimations inchangées : les banques, les valeurs industrielles, l’alimentaire et les boissons.

- A la baisse, les secteurs qui ont enregistré les plus importantes révisions sont l’automobile, oil & gas et construction & matériaux, mais la chimie, le secteur technologique, l’assurance et des secteurs dits défensifs tels que les utilities, les télécoms et la distribution sont aussi dans le rouge.

Les devises ont été une fois de plus au cœur des attentions des marchés. Certains titres ont profité d’un renforcement du dollar, telles que les valeurs technologiques, SAP par exemple. Si l’impact négatif de la remontée du dollar contre euro a été moins fort pour d’autres valeurs qu’au trimestre précédent (comme Air Liquide dans la chimie), la dévaluation des devises de plusieurs pays émergents a pénalisé notamment les bancaires espagnoles, les télécoms de la zone ibérique ou encore des valeurs de construction. Attention, la chute des devises des pays émergents s’est accentuée après l’arrêté des comptes de fin juin donc l’impact sur les chiffres des groupes présents dans ces pays sera plus fort pour les publications du 3e trimestre.


En conclusion, si ce 2e trimestre apparaît moins flamboyant que les précédents, le bilan des publications des résultats des entreprises européennes reste positif.
Le Price Earning (PE) en Europe s’établit à 14,9 x les résultats 2018 et 13,4 x les résultats 2019, estimés respectivement en hausse de +8,2% et +9,1%. 
- En 2018, la croissance est tirée par le secteur de l’oil & gas, attendu en hausse de +40% ; l’assurance à +17%, ou les banques +10%.
- En 2019, la croissance devrait être plus homogène entre les différents secteurs qu’en 2018 et 2017.

www.vega-im.com/


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNES
Le SIMI ouvrira ses portes du 5 au 7 décembre 2018

Les principaux acteurs et l'écosystème de l'industrie Immobilière en France, seront présents à la 17e édition du Salon Immobilier de l'Entreprise, un lieu d'échanges, de débats et un rendez-vous unique entre professionnels. Organisé par le groupe Infopro Digital, le SIMI rassemble durant 3 jours près de 30 000 professionnels (représentant l'intégralité de l'offre immobilière et foncière, et l'ensemble des services associés à l'immobilier et l'entreprise), 470 sociétés et collectivités et de...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
La fusion Agirc-Arrco va entraîner un dommage collatéral important pour les entreprises

La réforme des retraites Intervenant au 1er janvier 2019 risque d'entrainer des redressements injustifiés. Pour éviter aux entreprises d'être pénalisées par une situation qu'elles ne maîtrisent pas, l'IPS* souhaite que la Direction de la Sécurité Sociale donne des instructions de tolérance aux Urssaf s'appliquant jusqu'à ce que la nouvelle définition juridique de ce qu'est « un cadre » soit définie.*IPS : Institut de la Protection Sociale 1/ Les nouvelles règles de la retraite complémentaire...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
IFRS 16 entre en vigueur dans moins de 3 mois

Cushman & Wakefield avait annoncé en juillet 2017 le lancement d'un simulateur interactif et gratuit, destiné à mesurer l'impact de la norme IFRS 16 sur les états financiers des entreprises. « Un dispositif simple d'utilisation qui permet de mesurer les impacts de la nouvelle comptabilisation des contrats de locations immobilières en saisissant les informations principales des baux, et par ailleurs, d'usage mondial, avec la possibilité de sélectionner « IFRS » ou « US GAAP ». C'est un véritable...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier d’entreprise : pause temporaire… avant le grand rush de fin d’année

Après un 1er semestre proche des sommets, l'activité du marché de l'investissement a marqué le pas au 3e trimestre 2018. « 3,6 Mds€, ont été investis en France au cours des trois derniers mois, soit une baisse de 54% par rapport au trimestre précédent et de 33% par rapport au 3e trimestre 2017. Les montants engagés depuis janvier s'élèvent tout de même à 15,4 Mds€, un volume supérieur de 3% à celui enregistré l'an passé à la même époque », annonce Vincent Bollaert, Directeur du département...