Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les Français et le lien intergénérationnel

BE - Culture & Société
ABONNÉS

65% des Français considèrent l’aide aux personnes âgées comme normale et quotidienne, une bonne nouvelle qui tord le cou aux idées reçues 

2e édition du Baromètre ANPERE - Opinion Way

Reprise de l’école, retour au travail : la rentrée est souvent très animée après une période estivale synonyme de détente, vacances en famille ou sorties entre amis pour de nombreux Français. Pourtant durant ces moments d’effervescence, les personnes âgées, en particulier après 85 ans, souffrent parfois de solitude et d’isolement.

Dans ce contexte sociétal, ANPERE, première association française d’assurés, publie les résultats de la 2e édition de son Baromètre : les Français et le lien intergénérationnel. Cette étude nationale met en lumière l’intérêt des Français pour des valeurs humaines et sociales : la solidarité entre les générations.

L’entraide : une valeur sociale importante

Cette étude montre que l’entraide et la solidarité sont des valeurs essentielles entre les générations. Si celles-ci sont principalement envisagées à l’intérieur du cercle familial, elles ne s’y limitent pas.

Ainsi, 3 français sur 10 ont effectué des actions d’entraide en dehors du cercle familial durant l’année passée. Il s’agit principalement d’une aide par un service ou par un bien pour 56% des personnes interrogées et de tâches du quotidien pour 22%.

On remarque que plus on avance en âge et plus on est susceptible d’aider : 21% des 18-24 ans contre 19% en 2016 ont déjà effectué des actions ou des gestes d’entraide au cours des 12 derniers mois en dehors du cadre familial contre 19% en 2016, alors qu’ils sont 43% des plus de 60 ans. Cette situation reste stable par rapport à 2016 où on compte 46% des plus de 60 ans.

Pour 40%, la solidarité entre les générations est synonyme d’aide aux personnes âgées, qui apparaît comme nécessaire (pour 69%) et normale (pour 65%).


La famille joue un rôle primordial dans le lien intergénérationnel

L’entraide familiale concerne 60% des Français en 2018, contre 51% en 2016 (celle-ci n’inclut pas l’aide que fournissent les parents à leurs enfants au sein du foyer). Dans la majeure partie des cas, il est question d’aide par le service ou par le bien (71%). Cette observation se confirme lorsque nous interrogeons les individus ayant une personne en perte d’autonomie dans leur famille - cela concerne 27% des personnes interrogées (contre 11% en 2016). Parmi elles, 9 sur 10 fournissent à la personne en perte d’autonomie diverses formes d’aides, telles que du soutien moral à 69% (écoute, présence, accompagnement, disponibilité), une aide sur des tâches quotidiennes à 56% (ménage, petits travaux) ou encore un accompagnement dans la gestion des problèmes médicaux à 51%. Ainsi, la famille représente le cercle au sein duquel le lien intergénérationnel ne cesse de se renforcer.


Une perception différente selon les générations

En 2018, les jeunes majeurs (18-24 ans) et les plus de 70 ans sont identifiés comme étant les populations ayant le plus besoin d’aide. Cela était déjà le cas 2 ans plus tôt. Si en 2016, 44% des personnes interrogées considéraient que la catégorie des 18-24 ans était celle ayant le plus besoin d’aide, elles ne sont plus que 37% à le penser en 2018. De même, 57% des personnes considéraient que les 70 ans et plus avaient le plus besoin d’aide en 2016, contre 67% en 2018. En 2016, 40% des Français estiment que la solidarité se renforce auprès des plus jeunes, mais les chiffres de 2018 laissent supposer que cette tendance commencerait à s’inverser.

Les besoins de ces deux catégories ne sont pas les mêmes. Les jeunes ont besoin en priorité d’aide pour entrer dans la vie active (à 71%) et d’aide financière (à 55%), tandis que les plus de 70 ans ont surtout besoin d’aide pour gérer les tâches quotidiennes (à 54%) et leurs problèmes médicaux (à 52%).

Il existe un décalage de perception entre les plus jeunes et les seniors quant à leurs besoins respectifs : si 63% des jeunes pensent que les seniors attendent de leurs descendances un accompagnement dans la gestion de leurs problèmes médicaux, les seniors ont une vision plus pragmatique de leur besoin puisque qu’ils attendent d’eux une aide dans leurs tâches quotidiennes (ménages, informatique, petits travaux, …).

Accéder au livret publié par ANPERE « Nouveau Regard sur la Solidarité entre Générations », rassemblant des conseils et des témoignages.

ANPERE, association indépendante d’assurés détenteurs de contrats collectifs d’assurance-vie AXA, souscrit les contrats et représente les intérêts de ses adhérents auprès de l’assureur. 
www.anpere.fr/

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...