Connexion
/ Inscription
Mon espace

Loi ELAN : Réelles opportunités pour le marché de l'immobilier mais à quel prix ?

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Tribune de Bastien Paquereau, Co-Fondateur de Rhinov

Véritable loi « touche-à-tout » qui aborde en 66 articles une multitude de sujets comme l'urbanisme, les normes de construction, la lutte contre l'habitat indigne, la copropriété…, la loi ELAN ne fait pas toujours l'unanimité.

Dans ce contexte mitigé, il est intéressant de s'interroger sur les opportunités que celle-ci peut avoir sur le marché immobilier. Portée par un marché dynamique qui a enfin retrouvé sa superbe de 2007, la loi ELAN - pour l'évolution du logement, de l'aménagement et du numérique- adopté en première lecture le 12 juin dernier par l'Assemblée nationale compte bien réécrire le code de la construction en le simplifiant tout en répondant à l'enjeu lié aux logements vides.


Une libéralisation du marché pour lutter contre les crises du logement

Le projet de loi ELAN initié par Jacques Mézard, Ministre de la cohésion des territoires et son secrétaire d'Etat, Julien Dernormandie semble ambitieux : « Construire plus, mieux et moins cher », voici l'un des grands objectifs de la loi proposée. Un objectif qui peut surprendre puisque le marché semble déjà dynamique et comptabilise pas moins de 418 900 logements neufs mis en chantier en 2017. Pour répondre à cet objectif, le gouvernement souhaite un retour en arrière et simplifier les normes dans le bâtiment en réécrivant le code de la construction et en fixant aux constructeurs des objectifs de performance et non des obligations de moyens. La loi comprend des mesures techniques fortement appréciées par les professionnels, promoteurs et entreprises du bâtiment qui y voient une réelle libéralisation du marché.

Face à des conditions de constructions plus flexibles, le marché aura une offre plus abondante, au vu des crises de logement que l'on rencontre aujourd'hui dans certaines villes, cela s'avère être une très bonne nouvelle !

Libre à nous de nous interroger sur la qualité des constructions et sur la place des architectes dans cette loi aux multiples facettes.


Au détriment du patrimoine urbain ?

Le 17 mai dernier, nombre d'architectes sont descendus dans la rue et ont manifesté près du ministère de la Culture. La disparition des « concours d'architecture » risque de détruire dans un premier temps la qualité de l'habitat et de participer dans un second temps, à appauvrir le patrimoine urbain pourtant si riche des territoires. L'intégration des constructions dans le paysage existant est primordiale afin de ne pas répéter l'erreur immobilière des années 60-70 qui a eu pour conséquence de dégrader certains paysage et quartiers !

Au-delà de la construction, la loi ELAN répond à un enjeu de taille : la rénovation du parc de logements anciens qui comptabilise énormément d'habitants vacants à fort potentiel qui bénéficient pour la plupart d'une situation géographique privilégiée, proche des centres villes. Par ailleurs, ces biens anciens s'inscrivent souvent bien mieux dans le paysage et le patrimoine de nos villes.

Reste à voir dans les années à venir si le projet de loi est suffisamment incitatif pour répondre aux multiples enjeux que le gouvernement s'est fixé…

www.rhinov.fr/

 

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNES
Loi ELAN: la consécration du numérique au service de l’immobilier

Tribune d'Olivier Colcombet, Directeur général de Digit RE Group Le projet de loi ELAN* n'est pas encore une loi : une saisine du Conseil constitutionnel en diffère la promulgation et l'entrée en vigueur de quelques semaines. Ce texte considérable, de près de 70 articles et d'une centaine de dispositions, a fait parler de lui pour deux grands sujets, la réforme du droit de l'urbanisme et de la construction, et la modernisation du mouvement HLM. Ces deux domaines, en effet, majeurs ont fini par...

BB - Placements immobiliers
ABONNES
Déficit foncier : plus que quelques semaines pour profiter de l’effet année blanche !

Les investisseurs immobiliers ont jusqu'au 31 décembre 2018 pour mettre en place une stratégie patrimoniale leur permettant de profiter des opportunités d'optimisation du déficit foncier, liées à l'année 2019, « blanche » sur le plan fiscal. Déjà intéressant en temps normal, créer du déficit foncier l'est encore plus en ce moment ! En effet, la mise en place du prélèvement à la source (PAS), à partir de janvier prochain, va changer la donne fiscale dans ce domaine. Rappelons que les travaux...

BB - Placements immobiliers
ABONNES
Turgot AM : 1 M€ d’investissement supplémentaire pour le compte du fonds ViaGénérations

La SCI de maintien à domicile de Turgot Asset Management, ViaGénérations, conforte sa croissance avec l'acquisition de 2 nouveaux biens sur le territoire français, portant à 45 le nombre d'investissements depuis la création du fonds fin 2017. - A Paris : En plein centre, dans le 9ème arrondissement, quartier emblématique des théâtres parisiens, ViaGénérations a fait l'acquisition d'un vaste appartement de 111 m², comprenant 4 pièces et une cave. À deux pas des Grands Boulevards, ce bien...

BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNES
« FASTT Confiance Bailleur » : une aide au logement pour les intérimaires

Emmanuel Maillet, Président du Fonds d'Action Sociale du Travail Temporaire (FASTT) et Jean-Marc Torrollion, Président de la FNAIM, ont signé un partenariat en faveur du dispositif « FASTT Confiance Bailleur ». Adossé au cautionnement VISALE et aux fonds propres du FASTT, ce dispositif propose des garanties renforcées pour les bailleurs qui louent leur logement à un intérimaire. En pratique, « FASTT Confiance Bailleur » permet au bailleur d'avoir la certitude d'un loyer réglé sans retard et à...