Connexion
/ Inscription
Mon espace

FactoFlex, nouvelle solution d'affacturage flexible dédiée aux TPE et PME

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Proposé par Factofrance, cette solution d’affacturage entièrement dédiée aux besoins et aux spécificités des micro-entreprises, se distingue par sa flexibilité, particulièrement adaptée aux enjeux des petites entreprises, tout en leur assurant un financement pérenne.


Une solution sur-mesure et sans engagement

FactoFlex apporte l’agilité nécessaire aux dirigeants de micro-entreprises, sans nécessité de céder tout le chiffre d’affaires de leur société. L’entreprise peut choisir de remettre à Factofrance les factures d’un ou plusieurs de ses clients, le tout sans minimum de commission ni minimum de fonds de garantie. Particulièrement destiné aux TPE et PME, dont le CA annuel réalisé est d’au moins 200 000€, FactoFlex offre une ligne de financement pouvant aller jusqu’à 300 000€, mobilisable en fonction des besoins de l’entreprise, un atout pour accompagner la saisonnalité de l’activité.

« Bien plus qu’un simple crédit court terme, l’affacturage permet d’associer des services comme la garantie contre les impayés clients et le recouvrement. Notre expertise en la matière permet d’accompagner nos clients durablement en favorisant leur croissance. La multiplicité de nos solutions permet de faire évoluer nos relations à chaque nouveau cycle de la vie d’une entreprise », précise Philippe Mutin, Directeur général délégué de Factofrance.

Parce que les problématiques des micro-entreprises sont différentes des ETI, Factofrance met à disposition de ses clients une équipe entièrement dédiée, permettant une relation étroite et personnalisée.


Un accompagnement à l’international

A la différence des offres traditionnelles pour les TPE, FactoFlex finance également l’ensemble des créances des micro-entreprises françaises en Europe et dans les DROM-COM, avec l’appui du recouvrement et de la garantie contre les impayés des factures à l’export.

« 38% des entreprises qui arrêtent d’exporter s’étaient lancées à l’international seulement un an avant. La peur de ne pas être réglé, les usages locaux, le manque de financement sont autant de facteurs limitant le développement de l’export. La possibilité de répondre à l’ensemble de ces freins via une approche ‘service’ contribue à notre objectif : entretenir une véritable relation partenariale avec les TPE et participer à la pérennité de leur développement », conclut Philippe Mutin

www.factofrance.com


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 

Lire la suite...


Articles en relation