Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les néobanques au crash-test !

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Nouvelle génération de banques qui misent sur les dernières technologies numériques, les néobanques promettent, pour attirer les clients, des ouvertures de compte faciles, rapides, et ergonomiques. Mais qu’en est-il vraiment ?

Meilleurebanque.com a testé en conditions réelles l’ouverture de 6 comptes de néobanques - Anytime, Czam par Carrefour Banque, Eko par Crédit Agricole, N26, Orange Bank et Revolut - à l’aune de la rapidité, du nombre de pièces et d’informations nécessaires pour procéder à l’ouverture et de l’ergonomie générale du processus.


Les résultats sont surprenants !

Rapidité : Czam en tête, les « disrupteurs » européens à la traine…

Les ouvertures de compte sont, en tant que telles, rapides…mais pas autant que promis ! Là où certaines banques annoncent 3 ou 5 minutes pour ouvrir un compte, cela prend en réalité 10 minutes chez tout le monde. « Si le renseignement des informations personnelles est assez rapide, il faut souvent scanner les pièces d’identité ou les justificatifs, ce qui prend du temps » indique Maxime Chipoy, responsable de Meilleurebanque.com. « A l’inverse, chez Revolut, N26, et en partie chez Anytime, il est possible de simplement prendre en photo ces éléments ».  


Une fois cette étape effectuée :

- L’ouverture de compte est immédiate chez Anytime, Czam et Revolut.
- En revanche,chez Orange, N26 et Eko, il faut attendre que les pièces aient été vérifiées par la banque, ce qui a pris entre un jour et demi et 3 jours.
« Chez N26, l’application n’arrivait pas à gérer les photos de notre téléphone : il a fallu en changer de téléphone pour réaliser l’ouverture » explique Maxime Chipoy.
« Chez Eko, suite à un problème de pièce d’identité, nous n’avons pas pu nous reconnecter à l’espace client : malgré un appel au service client, il a fallu tout recommencer à zéro. Gênant » ! 


Dernière étape : la commande d’une carte bancaire, pour réaliser l’ensemble des opérations courantes.

Cette étape n’existe pas chez Czam, puisque la box achetée chez Carrefour contient déjà une carte bancaire : il est donc possible de réaliser l’intégralité du processus de souscription en une quinzaine de minutes ! Pour les autres, les délais de livraison vont de 5 jours pour Orange Banque, à 10 et 12 jours pour Revolut et N26. « A noter que Revolut fait payer la livraison de sa carte, ce qui n’est pas annoncé dans ses tarifs. Une désagréable surprise donc », précise Maxime Chipoy.  


Pièces demandées pour l’ouverture : de 1… à 4 ! 

Si les informations personnelles demandées sont assez proches, le nombre de pièces justificatives nécessaire pour l’ouverture du compte est très variable. Revolut n’exige qu’une pièce d’identité et un selfie. : vraiment simple et efficace ! A l’inverse, Eko par Crédit Agricole ne demande pas moins de 4 justificatifs pour ouvrir le compte. Un nombre élevé qui peut gêner l’ouverture et qui semble avoir pour origine - plus que les obligations règlementaires - la « tradition administrative » du Crédit Agricole. En effet, Czam, également française, ne demande, elle, que 2 pièces justificatives !  


Ergonomie : généralement excellente  

L’ergonomie - à savoir la facilité et l’aspect pratique du processus de souscription - des 6 néobanques testées est généralement bonne, voire excellente. « Il est clair qu’un effort particulier a été fait par tous les établissements pour rendre l’ouverture de compte simple et jolie » explique Maxime Chipoy.

Un bonus ici pour N26 et Revolut, qui permettent de faire l’ensemble de l’ouverture sans avoir à lâcher son mobile. Cependant, les conditions générales sont en anglais chez Revolut, ce qui est totalement bloquant pour la grande majorité des clients français. Eko par Crédit Agricole offre un bel accompagnement du client tout au long du processus, avec notamment un appel reçu d’un conseiller, ce qui compense un peu le problème d’ouverture signalé. Orange est également très clair sur les documents à signer. Pour le reste, c’est un peu les goûts et les couleurs : du sobre et sérieux avec Anytime, à l’ambiance jeune et sympa de N26…


Au final :

-   Pour ouvrir au plus vite : Czam
-   Pour être accompagné : Eko
-   La plus « pro » : Anytime
-   La plus « cool » : N26
-   La plus complète : Orange Bank
-   La déception : Revolut


Via cette vidéo
les conclusions détaillées de Meilleurtaux.com

https://banque.meilleurtaux.com/

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...