Connexion
/ Inscription
Mon espace

Comme pour le sportif, le succès de l'entrepreneur dépend de la qualité de son staff

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Créer un référentiel de l'accompagnement contribuerait à clarifier les périmètres de ceux qui peuvent aider les entrepreneurs dans l'exercice de leur fonction de chef d'entreprise. Alors il détiendra les clés pour choisir son staff qui le fera réussir son projet d'entreprise.


Par
Isabelle Saladin, Présidente d'I&S Adviser

Imagine-t-on une seule seconde un sportif sans son staff ? Une victoire sportive est le résultat d'une équipe qui a permis la révélation des compétences et talents du champion. Nos champions nationaux ont tous des entraineurs, sparring partner, préparateur sportif, directeur technique, kiné, médecin, agent, sponsors, etc. qu'ils remercient d'ailleurs chaleureusement à chaque médaille décrochée. C'est la qualité de cette équipe fédérée autour d'eux qui les aide à remporter des victoires, qui renforce leur énergie pour la mettre au service de leurs succès.


Pour un staff de l'entrepreneur

Le parallèle avec le chef d'entreprise s'impose vite à tous ceux qui ont déjà créé une société. Comme tout sportif, pour réussir, l'entrepreneur doit savoir s'entourer. A la fois au sein de son entreprise, en constituant un management et des équipes à même d'assurer la croissance de sa société. Mais aussi et surtout pour l'exercice de sa fonction de chef d'entreprise.
Les services d'accompagnement aux entrepreneurs se sont considérablement étoffés. Y voir clair dans cette nouvelle « jungle », c'est finalement ce dont nos entrepreneurs ont aujourd'hui sans doute vraiment besoin pour faire les bons choix.


Un référentiel pour y voir clair sur qui fait quoi

Tous ceux qui interviennent aux côtés des entrepreneurs pour les aider dans l'exercice quotidien de leur fonction ont des rôles complémentaires. Il serait utile de bâtir un cadre de référence précisant le rôle de chacun. Y figureraient :

- les coachs, qui écoutent et travaillent sur le mental, le savoir-être et la motivation,

- les sparring partners ou operating partners, qui interviennent de façon très opérationnelle sur le terrain pour aider à résoudre des problèmes de développement ou prendre des décisions stratégiques,

- les conseils (en stratégie, marketing, RH, innovation, démarche commerciale, etc.), qui vont éclairer les prises de décisions sur des sujets métier, en accord avec ses directeurs et managers qui pilotent leurs missions,

- les cabinets juridiques et comptables, qui vont répondre à toutes les interrogations relatives au droit et obligations légales,

- les financiers (banques, fonds), qui vont apporter les moyens matériels pour réaliser le projet et exécuter la vision de l'entrepreneur,

- les managers de transition, qui vont prendre en main certains sujets métier précis en s'appuyant sur leurs expériences pour cette fonction,

- les associations entrepreneuriales, qui vont lui permettre d'échanger avec des pairs sur son vécu d'entrepreneur, de partager des bonnes pratiques, d'enrichir son réseau de contacts, de s'ouvrir à de nouveaux sujets,

- les associations comme Second Souffle ou 60 000 Rebonds, qui aident les entrepreneurs sur des moments difficiles de la vie de l'entrepreneur,

- etc .....


Accompagner pour gagner

Un entrepreneur n'a pas besoin d'être soutenu tout le temps. Il s'est lancé dans cette aventure en connaissance de cause. Mais il est rassurant pour lui de savoir qu'à un moment donné, pour relever certains défis et prendre des décisions complexes et engageantes, des gens compétents sont là pour l'aider, l'orienter, le soutenir. Lui reste donc juste à constituer un staff gagnant dont chaque membre interviendra sur un aspect de l'enjeu à relever. Une certitude : les acteurs de l'accompagnement sont prêts et mobilisés pour faire réussir les entrepreneurs français et assurer le rayonnement de leurs entreprises à l'échelle mondiale. 

http://isadviser.com/


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...