Connexion
/ Inscription
Mon espace

Palmarès 2017 des déposants de brevets en France

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

L’édition 2017 du palmarès des déposants de brevets auprès de l’INPI confirme la nécessité toujours plus forte pour les grands groupes d’aligner politique d’innovation et stratégie de propriété industrielle. Elle montre par ailleurs une volonté de protection accrue de la part des organismes publics, mais aussi de la part d’entreprises plus petites.

Le Top 4 inchangé, Michelin de retour dans le Top 10. En 2017, les 4 premières places du palmarès restent inchangées par rapport à 2016.

Valeo et PSA, les 2 premiers du palmarès, repassent l’un et l’autre au-dessus de la barre des 1 000 demandes publiées sur une année, ce qui n’avait plus été le cas en 2016. Le Groupe Valeo reste à la première place avec 1 110 demandes de brevets publiées (contre 994 en 2016). Le Groupe PSA (consolidé incluant Faurecia) est au 2e rang, passant de 930 demandes publiées en 2016 à 1 021 en 2017. La 3e place est occupée par Safran avec 795 demandes publiées (758 demandes publiées en 2016). Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) conserve la 4e place avec le même nombre de demandes publiées qu’en 2016 : 684.

2 entreprises de taille intermédiaire pour la première fois dans le classement. Pour la toute première fois, deux entreprises de taille intermédiaire (ETI) figurent simultanément parmi les 50 premiers déposants de brevets à l’INPI : il s’agit de Parrot SA à la 38e place, et du Groupe Soitec, à la 46e place.

- Parrot SA, qui avait été Lauréat des Trophées de l’innovation INPI dans la catégorie « Brevets » en 2007, est présent dans le palmarès avec 36 demandes publiées.
- Soitec, avec 31 demandes publiées, revient dans le Top 50, après 6 années d’absence.


Les 5 points ci-dessous sont développés via ce lien

- Les évolutions les plus marquantes
- Les nouveaux entrants dans le Top 50 des déposants
- Les principaux domaines technologiques
- La recherche publique toujours aussi présente
- Une concentration significative du nombre de demandes de brevets publiées 

Et, via ce lien, accéder au Palmarès intégral 2017, avec tableaux et graphiques, publiées par de l’INPI

 

https://bases-marques.inpi.fr/



Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...