Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Avis d’Experts] Extension du domaine de la protection du preneur en procédure collective

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Par Nicolas Sidier et Aurélie Pouliguen-Mandrin, Avocats associés, Péchenard & Associés

La Cour de Cassation (Cass.Com 24 janvier 2018, n° 16-13.333) vient de prononcer un arrêt extrêmement favorable à la position du preneur en procédure collective.

Pour mémoire, depuis l'ordonnance du 9 décembre 2010 (n° 2010-1512), il est prévu une faculté supplémentaire de mettre un terme à un bail commercial sans attendre le terme ou une échéance triennale « au jour où le bailleur est informé de la décision de l'administrateur de ne pas continuer le bail ».

Compte tenu de la rédaction de ces dispositions codifiées à l'article L.622-14-1° du Code de Commerce, l'on pouvait comprendre que la résiliation prenait effet à la date de réception de la décision de l'administrateur judiciaire.

C'est précisément la question que vient de trancher la Chambre Commerciale de la Cour de Cassation dans cette décision appelée à la plus large publicité puisque destinée à une publication non seulement au bulletin, mais également sur le site Internet de la juridiction.

En l'occurrence, l'administrateur judiciaire avait fait connaitre le dernier jour de la procédure de sauvegarde sa décision de mettre un terme aux baux commerciaux dont bénéficiait son administrée à une date postérieure à celle à laquelle le bailleur a reçu l'information visée à l'article L.622-14-1° du Code de Commerce.


Le bailleur avait entrepris de contester cette décision en faisant valoir :

- Que l'option serait fermée au preneur qui avait décidé dans un premier temps de la poursuite des baux en question et ne pouvait ensuite procéder à leur résiliation. Pour être tout à fait précis, le pourvoi soutenait également que cette résiliation n'aurait pu être poursuivie qu'à la condition de justifier que le débiteur ne disposait pas des fonds nécessaires au paiement des prochains loyers à échoir, hypothèse visée à l'article L..622-13-2 du Code de Commerce.
- Enfin, la notification de résiliation aurait dû être immédiate et ne pouvait viser une date ultérieure.

La Cour de Cassation a rejeté l'ensemble de ces moyens, étant observé que si la poursuite du bail a été décidée de facto, le bailleur n'avait jamais songé à mettre en demeure le preneur sur ses intentions de continuer ou non le contrat en cours.

La Cour de Cassation rappelle également que le droit de mettre un terme au bail existe en tout état de cause, peu important la question de l'insuffisance éventuelle des fonds nécessaires au paiement des loyers à échoir qui concerne les autres contrats en cours.-

Enfin, rien n'oblige l'administrateur à restituer immédiatement les locaux, la date de restitution pouvant être fixée à une date ultérieure à celle de la réception de la notification.

 


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...