Connexion
/ Inscription
Mon espace

Déclaration obligatoire des bénéficiaires effectifs lors de la création de sociétés

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

 

Par Audrey Texier-Godet et Benjamin Spivac, Ingénieurs patrimoniaux chez Ampllegest

Le registre des bénéficiaires effectifs est une nouvelle formalité obligatoire accomplie dans le cadre de la création d’une société depuis le 2 Août 2017. Issue de la loi Sapin 2 et transposée dans les articles L 561-46 et suivants du Code monétaire et financier, elle consiste à déposer un document supplémentaire avec le dossier d’immatriculation de la société au greffe. Les sociétés existantes devront également déposer ce document avant le 1er avril 2018 pour régulariser leur situation.


1/ Quel est l’objectif poursuivi ?

Ce nouveau registre permettra l’identification des personnes physiques exerçant le contrôle effectif de la société. Le dispositif a aussi été mis en place afin de pouvoir mieux lutter contre le blanchiment d’argent, la fraude fiscale et le terrorisme qui peuvent se cacher derrière des sociétés écrans.
Le bénéficiaire effectif représente la personne physique possédant, directement ou indirectement, plus de 25% du capital ou des droits de vote de la société ; ou à défaut, la personne exerçant un contrôle sur les organes de direction ou de gestion d’une société ou sur l’assemblée générale de ses associés ou actionnaires.

En ce qui concerne les associés personnes morales détenant plus de 25% du capital et/ou des droits de vote de la société déclarante, il conviendra d’aller chercher, parmi leurs associés personnes physiques directs ou indirects, ceux qui détiennent une quote-part de leur capital qualifiant une détention indirecte de la société déclarante supérieure à 25%.


2/ Quelles sont les sociétés concernées par ce registre ?
- Les sociétés par action : SA, SAS, SCA
- Les sociétés commerciales de personnes : SARL, SNC, etc.
- Les sociétés civiles : SCI (SCI familiales également)
- Les associations loi de 1901 dès lors qu’elles sont immatriculées
- Les organismes de placement collectif.

Chaque dirigeant devra remplir et déposer un « document relatif au bénéficiaire effectif » et ajouter un intercalaire par bénéficiaire effectif supplémentaire. Ceci s’accompagne d’un coût supplémentaire à payer au greffe du tribunal de commerce, à savoir 24,71€ en plus des 41,50€ de frais de greffe existant déjà pour l’immatriculation. Pour les sociétés devant effectuer leur régularisation avant le 1er avril 2018, cette dernière aura un coût de 54,42€.

Ce document mis à disposition par les greffes des tribunaux de commerce sur infogreffe.fr, permet d’effectuer cette démarche 100% online.


3/ Quelle sanction en cas de non-dépôt ?

Le non-dépôt de déclaration ou le report d’informations fausses, incomplètes ou erronées, volontairement ou non, est puni de 6 mois d’emprisonnement et de 7 500€ d’amende.

www.amplegest.com/


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Claude Chasson, Bacchus Conseil

Bacchus Conseil : Une vision durable et raisonnable de l'investissement « plaisir » Loin des spéculations observées ces dernières années sur les bouteilles de vin, Monsieur Jean-Claude CHASSON s'est spécialisé avec Bacchus Conseil dans le développement durable et harmonieux du patrimoine viticole français. Retour sur une belle aventure entrepreneuriale avec le fondateur de l'entreprise. Quand avez-vous créé votre premier GFV ? C'était en 1989. Dans le cadre de l'expertise comptable et fort de...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Nominations professionnels du droit

Bernard Cendrier, Senior Advisor opérationnel chez Deloitte Corporate Finance Il apporte à l'équipe animée par Charles Bédier son expertise et sa connaissance, notamment des secteurs de la chimie, du facility management et de l'énergie. Fort d'une expérience de plus de 30 ans, Bernard Cendrier a occupé différentes fonctions de direction chez Gaz de France, Estampille SA, Engie, Desk Finance M&A et Rhodia. En 2008, après la reprise de Rhodia par Solvay, il devient Directeur des Fusions &...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Manifeste pour un meilleur dialogue entre organismes de notation extra-financière et entreprises

Le Medef et l'Afep*, en partenariat avec le Cliff** et le C3D***, prônent la mise en place d'un meilleur dialogue entre organismes de notation extra-financière et entreprises évaluées. Une grande enquête a été menée par les 4 partenaires auprès de 58 entreprises du SBF 120 - dont 27 du CAC 40 - afin d'évaluer, de façon anonyme, les pratiques des principaux organismes de notation de la politique RSE des entreprises. Sur la base des résultats, le Medef et l'Afep, en partenariat avec le Cliff et...