Connexion
/ Inscription
Mon espace

Mesurer l'extra-financier : Quelle est la place des femmes dans l’entreprise ?

BE - Culture & Société
ABONNÉS

A l’occasion de la Journée internationale des femmes, La Financière Responsable aborde cette question de la place des femmes dans l’entreprise en examinant, avant tout débat, comme annoncé dans les articles précédents sur la mesure dans l’ISR, les indicateurs relatifs à la féminisation des effectifs dans les entreprises réunies dans l’Empreinte Ecosociale®. Il est utile en effet d’avoir une idée précise et quantifiée du sujet avant de se lancer dans des discussions souvent passionnées. 

Dans les 3 univers que constituent le FCP LFR Euro Développement Durable, le CAC 40 et l’Euro Stoxx 50, on note un « tir groupé » autour de 37% des effectifs représentés par des femmes. Pour ce qui concerne le FCP LFR Euro Développement Durable on observe un léger relâchement du portefeuille puisque la part de l’emploi féminin a tendance à baisser en passant de 39% de l’effectif total en 2012 à 36,1% en 2015, passant ainsi derrière les autres univers. Cette légère baisse résulte de la publication de cet indicateur à partir de 2014 par 5 sociétés du secteur de la technologie et du secteur des biens et services industriels qui ne divulguaient pas cette donnée. L’emploi féminin de ces entreprises, d’ailleurs de plus petite taille que celles composant les indices, se situe entre 24 et 35% de l’effectif total en 2015, faisant ainsi baisser la moyenne du fonds LFR Euro Développement Durable. En 2015, le taux de réponse des entreprises du fonds atteint 93,8% pour cet indicateur, contre 65,6% en 2012.

Pour analyser de façon plus approfondie cet indicateur chiffré, nous avons croisé cette mesure avec la stratégie des entreprises du fonds LFR Euro Développement Durable. Les entreprises qui emploient plus de femmes (38,1% en 2015), à la différence des autres groupes stratégiques définis par Michael Porter. Ce groupe serait-il plus vertueux que les trois autres ?
Quand on sait qu’il fait également une bonne part à l’emploi des jeunes, moins coûteux, on peut s’interroger sur les motivations de cette attitude. Il ne nous appartient pas de condamner mais plutôt de constater. En faisant connaitre cet état de fait, nous laissons le soin aux dirigeants des entreprises concernées de corriger ce qu’il convient de l’être. La publicité de la mesure suffit et constitue un « acte d’engagement ».

Qu’en est-il de la place des femmes dans les instances de Direction ? Cette information, qui était difficile à obtenir, devient aujourd’hui plus accessible puisque le taux de réponse des entreprises au questionnaire qui nourrit l’Empreinte Ecosociale® atteint pour le fonds LFR Euro Développement Durable 100% en 2015 pour le Conseil d’Administration (75% en 2012) et 93,8% pour le Comité Exécutif (68,8% en 2012).
En 2015, la proportion des femmes dans les Conseils d’Administration des entreprises du fonds LFR Euro Développement Durable était de 30%, sensiblement au même niveau que pour les entreprises de l’Euro Stoxx 50, mais inférieure à celles du CAC 40 où cette part s’établit à 35,6%. 
Il est à noter que le pourcentage de femmes au Conseil d’Administration est plus important pour les entreprises françaises : 36,4% pour les entreprises françaises de LFR Euro Développement Durable et 38,8% pour celles de l’Euro Stoxx 50.

Dans les comités exécutifs, la part de l’effectif féminin reste faible mais en progression ces dernières années. Le niveau est variable selon les secteurs, allant de 6,4% (sociétés financières) à 10,3% (biens de consommation) pour les entreprises du fonds LFR Euro Développement Durable. Cet indicateur, plus proche du terrain, est à surveiller attentivement lors des prochaines études d’Empreinte Ecosociale®…

www.la-financiere-responsable.fr/

 


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...