Connexion
/ Inscription
Mon espace

1 Français sur 2 envisage de déménager en 2018 pour un logement plus grand

BE - Culture & Société
ABONNÉS

" L’observatoire de la vie quotidienne" réalisé par BVA pour Foncia, décrypte le rapport des Français au logement, leurs idéaux de vie immobilière, entre mobilité et désir d’investissement.


Près d’1 Français sur 2 envisage de déménager en 2018
Près de la moitié des Français envisagent de déménager (72% des franciliens), avant tout pour changer de cadre de vie (49%). Ils sont 27% à souhaiter avoir un logement plus grand et 18% veulent diminuer le coût de leur logement.

4 Français sur 10 considèrent que la quête d’un nouveau domicile correspondant à leurs besoins n’a pas été facile
C’est notamment le cas pour les 35-49 ans (51%) et les familles de trois personnes et plus (48%) résidant dans les régions Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées (54%), Provence-Alpes-Côte d’Azur (51%) et en Ile-de-France (48%). 
Dans le choix de leur logement, les Français sont très attentifs aux critères de prix (59%), au calme (54%), à la proximité des commerces (29%) et du lieu de travail (24%) ainsi qu’à la luminosité (23%).

2 Français sur 10 se disent séduits par des formes de locations ou d’habitations alternatives :
- 24% par la location de leur domicile en court séjour, principalement pour des raisons financières (70%),
- 24% par l’achat d’une maison secondaire avec des proches
- 23% par l’échange de logement
- 20% par la colocation
- 20% pour héberger gratuitement des voyageurs de passage
- 43% pour partager un logement avec une personne ayant un âge très différent par solidarité(habitat intergénérationnel)

8 Français sur 10 estiment que le coût élevé des loyers est un problème
Le coût élevé des loyers est ce qui pose le plus problème en matière de logement selon une très large majorité de Français (80%). Un tiers dénonce également le trop grand nombre de logements vétustes (33%).

Plus de 8 Français sur 10 souhaiteraient le réquisitionnement des places vides dans des établissements vacants pour les sans-abris
83% des Français souhaiteraient que les pouvoirs publics réquisitionnent les places vides dans des établissements ou logements vacants (par exemple, des hôpitaux, des immeubles vides voués à la démolition, etc.) afin de les mettre à la disposition des sans-abris. Enfin, 28% pourraient envisager d’héberger ponctuellement un sans-abri, ce taux atteignant 40% parmi les 18-34 ans.

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

Lire la suite...


Articles en relation