Connexion
/ Inscription
Mon espace

Donner accès au savoir-faire entrepreneurial : la clé pour rester un partenaire de choix au-delà du 1er tour de table

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

 

Tribune d’Isabelle Saladin, Présidente d'I&S Adviser, premier réseau français d'operating partners *

Challengés sur leur terrain de prédilection par d'autres partenaires du financement des entreprises, fonds de Corporate Venture en tête, les VC's cherchent de nouveaux leviers pour continuer à attirer les pépites françaises appelées à devenir les futures licornes et scale-ups.

Deux actualités tombées début février 2018 sont révélatrices des mouvements en cours sur le marché du financement des entreprises : Eurazeo a finalisé sa prise de contrôle d'Indivest ; et un rapport KPMG évalue à plus de 51% la part des capitaux investis dans les start-ups par les CVC (Corporate Venture).

Ces actualités s'inscrivent dans la continuité des nombreuses annonces observées depuis 6 à 12 mois : beaucoup de prises de participation par des fonds d'entreprise dans des entreprises innovantes ; et de plus en plus de rapprochement entre fonds d'investissement. Ajoutons à cela les fonds levés par les start-ups via les plateformes de crowdfunding et d'ICO (Initial Coin Offering), les ICO ayant représentées sur 2017 un montant cumulé évalué à 3,4 Mds$.

Un seul enseignement à en retenir : ce qui a fait le succès des capitaux-risqueurs jusque-là ne suffit plus. Leur business models doivent intégrer de nouveaux leviers de création de valeur pour continuer à être des partenaires de choix pour les entreprises.


Observer les raisons du succès des concurrents ...

En termes d'inspiration, il est intéressant de regarder ce qui fait le succès des modèles concurrents, côté Corporate Venture notamment qui attirent de plus en plus pour des levées en série A et B. 6 atouts sont évoqués de façon récurrente par les chefs d'entreprise qui y sont fait appel :
- la culture entrepreneuriale des interlocuteurs
- une vision du développement et des objectifs de rentabilité à moyen terme
- un savoir-faire en matière d'industrialisation d'offres business à grande échelle
- des discussions et partages de bonnes pratiques sur les fondamentaux métier autant que sur les indicateurs financiers
- des tickets investis plus élevés
- l'engagement d'une relation de proximité avec un grand groupe potentiellement apporteur d'affaires pour la PME

... et innover

Pour assurer leur pérennité et continuer à être sollicité par les futures ETI et licornes françaises, les VC's français ont tout à gagner à enrichir leurs offres d'accompagnement de ce qui est attendu par les chefs d'entreprise. Leurs homologues anglo-saxons l'ont compris depuis une dizaine d'années, la plupart - sinon tous - accompagnant l'entrepreneur de façon très opérationnelle après la levée de fonds. Ce que proposent et font des acteurs comme Insight Venture Partners et Kennet illustrent tout à fait cette démarche « entrepreneurship oriented ».

Ainsi, après avoir été cherché d'ex chefs d'entreprise pour affiner et valider leurs décisions d'investissement, les fonds s'appuient sur eux pour proposer une mise en relation privilégiée avec des « have it done ». Mandatés par les fonds, ces derniers vont aider les fondateurs des sociétés dans lesquelles les VC's auront investi, à faire réussir leur entreprise et à avoir la capacité opérationnelle d'accélérer sa croissance.

Nul doute que le paysage du financement des entreprises, comme tout secteur d'activité, est en train de connaître une mutation. Face au mouvement de consolidation qui se profile, les fonds de capital-risque et de capital-investissement ont une carte à jouer en innovant pour les chefs d'entreprise sur lesquels ils parient - sans jamais oublier qu'au XXIe siècle, comme le répétait France Invest (ex-AFIC) dès 2014, « ce ne sont plus les gros qui absorbent les petits, mais les rapides qui absorbent les lents ».

*I&S Adviser a créé le tout premier réseau français d'operating partners, des entrepreneurs expérimentés qui épaulent opérationnellement les fondateurs de start-ups, PME ou ETI et les aident à atteindre leurs objectifs de croissance.
www.isadviser.com

 


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...