Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le mauvais management freine la productivité en Europe

BE - Culture & Société
ABONNÉS

31% des salariés européens font face à des difficultés pour être productifs au travail, selon une nouvelle étude menée auprès de 9 908 salariés européens par ADP, leader mondial des solutions en gestion du capital humain (gestion de la paie, des RH et des temps). L’étude Workforce View in Europe 2018 identifie des problèmes d’organisation et de management comme le principal obstacle à la productivité.

Ces résultats révèlent que 22% des salariés estiment être « parfois » productifs tandis qu’1 sur 10 n’atteint que « rarement » ou « jamais » une productivité maximale.


Les salariés les plus productifs en Europe

Les plus grandes barrières à la productivité se trouvent au Royaume-Uni, où 13% des travailleurs déclarent n’atteindre leur productivité maximale que « rarement » voire « jamais ». Ils sont 11% en Allemagne et 10% en France dans la même situation et seulement 6% en Pologne où les salariés n’estiment quasiment pas être freinés dans leur productivité.
Les problèmes de productivité sont les plus courants dans le secteur du tourisme, du transport, de la santé, des médias et du marketing, où 37 à 39% des salariés déclare n’être au mieux que « parfois » au maximum de leur productivité. Les personnes travaillant dans la santé (24%), le commerce, la restauration et les loisirs (25%) sont aussi confrontées à d’importantes barrières en termes d’efficacité, tandis que celles travaillant dans l’industrie (12%), et les arts et la culture sont les moins nombreux à trouver difficile d’être productifs (17%).


L’organisation de l’entreprise et le management pointés du doigt

Les travailleurs français pointent des problèmes d’organisation de l’entreprise et le management comme étant les principaux obstacles à leur productivité. On retrouve en tête l’inefficacité des processus (17%), devant la réunionite aigüe (15%) et le mauvais management (14%). Il est intéressant de constater que les perturbations engendrées par les réseaux sociaux n’ont été nommés que par 4% des salariés, ce qui suggère qu’ils ne sont pas une entrave à la productivité, en dépit de ce qu’en pensent de nombreux managers.

Carlos Fontelas De Carvalho, Président d’ADP en France, commente ces résultats : « Veiller sur la productivité est vital pour le succès organisationnel et économique des entreprises: c’est pourquoi la maximisation des résultats doit être la priorité absolue des employeurs. Même s’il peut être très difficile de mesurer et d’améliorer les niveaux de productivité dans son organisation, les résultats de l’étude donnent une bonne idée des facteurs les plus importants à surveiller en priorité. Le mauvais management est une entrave majeure à la performance des salariés ainsi qu’à leur motivation et leur engagement. Il est essentiel de former les managers au management : ce n’est pas inné ! Les processus, les technologies et les outils de gestion doivent être mis à jour régulièrement, en y impliquant les collaborateurs qui sont en première ligne, afin de les aider à travailler de la meilleure façon possible - et donc la plus productive. »


Principaux obstacles à la productivité 
- Systèmes et processus inefficaces 17%
- Trop de réunions 15%
- Mauvais mangement 14%
- Manque de personnel en support 13%
- Technologies lentes et inadaptées 13%
- Trop de mails internes 12%
- Distractions des collègues 11%
- Trop d’appels téléphoniques professionnels 10%
- Trop de stress 9%
- Manque de flexibilité dans les lieux/heures de travail 8%

ADP, pionner en matière de gestion du capital humain (HCM) et d’externalisation des processus : de puissantes technologies avec une touche d’humanité.
www.fr.adp.com/

 


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 

Lire la suite...


Articles en relation