Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Culture & Société
ABONNÉS

La bataille des taux va peut-être commencer !

 

Parmi la quarantaine de barèmes reçus des banques, difficile de donner une tendance unique. 44% ne bougent pas, 33% présentent de légères hausses des barèmes reçus.Seuls 22% des barèmes sont en baisse.

La tendance est très mitigée en ce milieu de mois, concède Cécile Roquelaure, Directrice des études et de la communication d’Empruntis. Certes, habituellement les politiques ne sont pas uniformes entre les établissements. Cependant il est étonnant de noter des hausses alors que nous sommes en début d’année, avec une demande nettement moins soutenue et des facteurs moins favorables à la stimulation du marché (PTZ, APL, prix…).

Pour les banques choisissant la baisse, le message est clair : elles se repositionnent et souhaitent attirer un maximum de clients. Celles augmentant leurs grilles de taux, prennent cette option soit sur fond de mouvements sur les marchés financiers américain et européen, soit poussées par la recherche de rentabilité qui reste une préoccupation forte pour les banques. Cela dans un contexte de retour « à la normale » en 2018 du marché immobilier. Dans ce contexte, les emprunteurs doivent plus que jamais étudier l’ensemble des offres du marché pour obtenir l’offre la plus adaptée à leur projet et leur profil. »

Les baromètres régionaux Empruntis février 2018 sont accessibles ici

 


Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

 

 


Lire la suite...


Articles en relation