Connexion
/ Inscription
Mon espace

Avec la fin du RSI, sommes-nous sur le point de perdre notre singularité d’indépendant ?

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Tribune de Philippe Buyens, Directeur général de Capifrance

Emmanuel Macron en avait fait une promesse de campagne, il le concrétise en tant que Président en sonnant le glas du Régime Social des Indépendants. Concrètement, est-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle pour les travailleurs indépendants ?

De prime abord, cela semble une bonne chose car le système souffrait de trop d’avaries : erreurs dans le calcul des cotisations, diffusion de courriers contradictoires, désorganisation des services, manque de visibilité des cotisations, etc.

Avec 76,4% des indépendants disposant d’une opinion négative de ce régime (étude du syndicat des indépendants en février 2017), il était indispensable d’agir. Echelonné sur 2 ans, l’adossement du RSI au régime général a pour vocation de simplifier les démarches, d’améliorer la qualité de service et de renforcer le pilotage du recouvrement des cotisations. Les travailleurs indépendants disposeront alors d’un guichet unique pour effectuer leurs démarches tout en bénéficiant de règles propres en matière de cotisations. Encore heureux ! Etre indépendant requiert exigence et rigueur. C’est un choix de vie, une volonté d’être libre et d’agir. Un indépendant adopte ce statut par défi, par passion.

Il est conscient des conséquences de ce choix en assumant le fait qu’il ne bénéficiera pas des mêmes protections qu’un salarié. Il n’est pas logique d’imaginer qu’un indépendant et qu’un salarié aient les mêmes garanties car ils ne souhaitent pas la même chose : les travailleurs indépendants désirent surtout se concentrer à 100% sur leur business et ne pas perdre de temps dans le maelstrom administratif auquel ils sont inévitablement confrontés au quotidien.

Dans le même esprit, le projet de mise en place d’un système d’assurance chômage universel aussi bien pour les salariés que pour les indépendants relèvent du non-sens. Un indépendant connaît bien le risque auquel il s’expose en lançant son activité. Même si cela s’apparente à une indemnité liée à la perte d'exploitation comme n'importe quelle société pourrait en souscrire une pour se protéger des baisses de chiffre d'affaires dues à des éléments extérieurs à la société, cet assujettissement obligatoire détruirait l’essence même qui caractérise chaque indépendant : le goût d’entreprendre, de réussir, comme bon lui semble. Libre à lui de choisir un filet de sécurité en contractant des assurances complémentaires (prévoyance, invalidité, accident…), s’il le souhaite. Dans le cas contraire, on basculerait presque dans le travers de l’assistanat, valeur aux antipodes des entrepreneurs !

Dans une société où plus de la moitié des emplois sont publics ou dépendent de financements publics, la place des indépendants est d’autant plus cruciale pour garantir la dynamique économique. Ils n’ont juste pas les mêmes attentes que les salariés ou les fonctionnaires, il suffit juste de ne pas l’oublier !

www.capifrance.fr/

 


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...