Connexion
/ Inscription
Mon espace

Cafpi en 2017, c’est plus de 10 Mds€ de prêts immobiliers signés et 51 000 dossiers traités

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

 

Record absolu de crédits négociés.
En 2017, Cafpi a permis la concrétisation de plus de 10 Mds€ de prêts, v/ 8 Mds€ en 2016, malgré une baisse sensible des rachats de crédits, qui ont représenté 29% de sa production. Ce chiffre a été atteint grâce aux 51 000 dossiers traités durant l’année, v/41 000 en 2016. « Les taux restés bas durant l’année, les prix en hausse, mais encore accessibles, conjugués à un retour de confiance en l’avenir ont permis ses résultats records, indique Laurent Desmas, Président du Directoire de Cafpi. Ce niveau de crédits négociés est le plus haut jamais atteint par une enseigne de courtage en prêts immobiliers. Cela conforte notre place de leader du courtage en prêts immobiliers en France ».


Des perspectives 2018 au beau fixe

L’accession prend le pas sur le rachat de crédit. En 2016, sur les 8 Mds€ de crédits signés grâce à Cafpi, 5 venaient de l’accession et 3 du rachat. En 2017, le niveau de cette dernière activité a stagné, et l’accession s’est envolée à 7 Mds€, une production venant à 85% de la prescription d’acteurs de l’immobilier et de parrainages clients. « Nous nous concentrons sur notre activité première, le financement de l’accession à la propriété », souligne Laurent Desmas. Dans cette perspective, Cafpi envisage d’atteindre au minimum 10 Mds de production de crédits en 2018, mais avec un ratio de 9 pour l’accession et 1 pour le rachat.

Au-delà du prêt immobilier
- Le regroupement de crédits en ligne de mire. Malgré la hausse des taux, la production de regroupements de crédits (qui permet de regrouper l'ensemble des crédits en 1 seul et même prêt) a cru de 30% durant l’année 2017 pour atteindre 171 Mds€. Cafpi se fixe comme objectif de continuer à développer cette activité pour atteindre 240 millions d’euros de crédits en 2018.
- Développer le financement professionnel. Si aujourd’hui CAFPI accompagne des entrepreneurs ; artisans, professions libérales, chefs d’entreprises, pour le financement de leurs activités… Cafpi développera dès 2018 des produits pour répondre à la demande de plus en plus forte des banquiers, en quête des courtiers spécialisés pour ce type de financement, et aux besoins de conseils des entrepreneurs avec une gamme englobant l’ensemble des offres des nouveaux acteurs du marché du financement.

La poursuite de la digitalisation. Cafpi poursuit son programme de digitalisation avec de nouvelles applis, un nouveau site internet et de nouveaux portails, afin de créer une expérience client améliorée. Il s’agit de proposer encore plus de services aux emprunteurs avec une prise en charge immédiate et un suivi réalisé en agence, un meilleur accès aux informations, un suivi de leurs dossiers, et une base documentaire enrichie Des solutions sont également développées pour ses prescripteurs, et ses banques et assureurs partenaires, avec des outils spécifiques ; dématérialisation des dossiers, tableaux de bord ou encore la signature électronique.

Développement des équipes et du réseau

Fort de 950 mandataires et 450 salariés, Cafpi envisage un recrutement net d’environ 100 conseillers et 30 salariés cette année. Seul courtier propriétaire de la totalité de son réseau d’agences, Cafpi compte aujourd’hui 230 points de vente, détenus en propre, situées en France et dans les DOM-TOM. « Notre objectif est d’ouvrir au minimum 15 agences supplémentaires durant l’année 2018, afin de renforcer notre maillage sur le territoire national », précise Laurent Desmas.
Permettant déjà aux emprunteurs immobiliers de se financer en Espagne et au Canada, Cafpi va accentuer son développement en Europe, grâce notamment à la directive MCD (qui facilite l’installation dans d’autres pays de l’UE grâce à un passeport européen), et s’implantera au Portugal en 2018, avec l’ouverture d’une première agence à Lisbonne.

www.cafpi.fr

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Loi Denormandie : jusqu' à 90% des annonces éligibles dans les villes concernées

Afin d'augmenter l'offre des logements dans les villes moyennes, le ministre en charge du Logement, Julien Denormandie, met en place un nouveau dispositif fiscal. Objectif principal de cette loi : inciter les investisseurs immobiliers à rénover des logements anciens dans les centres villes où les habitations sont vides (vacants) ou en mauvais état, avant de les mettre en location. Le nombre de logements éligibles au dispositif est énorme : au total, sur les 222 villes moyennes concernées par le...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...