Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Culture & Société
ABONNÉS

2017, retour à un niveau de défaillances d’entreprise d’avant-crise

 

Ellisphere, référence française de l’information économique et financière auprès des entreprises en France et à l’international, dresse le bilan des défaillances d’entreprise à fin décembre 2017 en France métropolitaine, sur 10 années d’évolution.


Repli général des défaillances d’entreprise

En 2017, la baisse des défaillances d’entreprise, déjà engagée en 2016 à -7,7, s’est largement poursuivie avec un repli de 6,5% en année pleine. Avec 53 463 défaillances en 2017, le niveau est revenu quasiment à celui d’avant-crise en 2008.
Ce retrait de la sinistralité s’accompagne d’un allègement du coût économique des défaillances. Ainsi, les encours auprès des fournisseurs des entreprises défaillantes ont baissé de 8,9%, et les encours des crédits accordés par les établissements financiers à ces mêmes entreprises défaillantes ont diminué de 4,9%.


Les TPE et sociétés commerciales toujours en première ligne

En 2017, l’entreprise défaillante demeure essentiellement la TPE. Ainsi, 91% des entreprises défaillantes salariaient moins de 10 personnes et 95,6% enregistraient un CA inférieur à 2 M€. A l’inverse, les PME, ETI et Grandes Entreprises ont mieux résisté. Enfin, les sociétés commerciales constituent encore l’essentiel des défaillances avec 77,3%, suivies des entreprises individuelles avec 18%.


Certains secteurs d’activité profitent de l’embellie

En 2017, le trio de tête des secteurs d’activités enregistrant le plus de défaillances demeure inchangé : le BTP cumule près de 28% des défaillances, suivi des Services aux particuliers avec 18% et des Services aux entreprises à 9%. Ces 3 secteurs regroupent ainsi 55% des ouvertures de jugements enregistrées en 2017, contre 57% en 2016.
Toutefois, la reprise des carnets de commandes dans le BTP en 2017 a soutenu l’activité du secteur pour lequel la baisse des défaillances (-12,1%) est l’une des plus importantes enregistrées sur l’ensemble des secteurs activités. L’embellie a également touché les Services aux Entreprises et les Services aux particuliers, activités où les défaillances sont en net repli (respectivement - 8,2 et - 7,7%).


Un coût social des défaillances moindre

Sur toute l’année 2017, les défaillances ont menacé près de 152 400 postes salariés. Toutefois, après 2 années de hausse, ce chiffre est en baisse de 7%. Les 3 secteurs d’activités enregistrant le plus de salariés menacés par les défaillances restent inchangés : BTP, Services aux particuliers et Services aux entreprises qui cumulent ainsi 49% des effectifs menacés par la totalité des défaillances tous secteurs d’activités confondus. Mais sur la période, ces 3 secteurs bénéficient d’un repli significatif du nombre d’effectifs menacés (entre - 7,6 et - 11,2%).


Trois régions cumulent près de 51% des effectifs menacés par les défaillances :

L’Ile-de-France pour 30,4%, l’Auvergne-Rhône-Alpes pour 11,1% et la région Sud-PACA pour 9,1%. Si le nombre d’emplois menacés a augmenté dans les Hauts-de-France et en Corse, la courbe s’est nettement inversée pour le Centre - Val de Loire, la Bretagne, les Pays de la Loire et la Bourgogne-Franche-Comte où la baisse du nombre d’emplois menacés est supérieure à 20%.

www.ellisphere.com

 


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

Lire la suite...


Articles en relation