Connexion
/ Inscription
Mon espace

Directive MiFID II : plus que des exigences, une opportunité

ABONNÉS

 

Le point avec Valérie Spies, Directrice générale déléguée de Degroof Petercam France

Pour mettre en place sa politique de création d’un marché unique des services financiers et donc harmoniser les règles en vigueur au sein des institutions financières dans les pays membres, la Commission européenne a élaboré en 2007 une directive appelée MiFID (Markets in Financial Instruments Directive).

Une mesure-phare de cette directive : faire en sorte que les institutions financières proposent des solutions d’investissement strictement en phase avec le profil d’investisseur de leurs clients. Comment ? Au moyen d’un questionnaire définissant le profil des clients et le niveau de risque qu'ils sont prêts à prendre en compte, afin de bien connaître ceux-ci.


Une nouvelle phase de cette directive (MiFID II) a été adoptée

Elle vise en essence à renforcer les mesures qui permettent de défendre les intérêts des investisseursdans leur relation avec leur partenaire financier. Cette directive est entrée en vigueur en France le 3 janvier 2018.

Les principes-clés et les objectifs de la directive peuvent être résumés ainsi :
- renforcer la protection des investisseurs
- établir une transparence des frais liés à l’investissement
- renforcer la gouvernance des institutions financières


La protection des investisseurs
en 3 étapes

1. Un profil d’investisseur adapté
La directive prévoit en effet que les portefeuilles soient construits en adéquation avec les connaissances et l’expérience en instruments financiers, la situation financière et les objectifs du client. Ce processus implique une nouvelle évaluation de sa tolérance au risque ainsi que sa capacité à supporter des pertes en fonction de sa situation financière.

2. Une communication claire
La directive impose de fournir une information relative aux produits d’investissement qui soit complète et facilement compréhensive, afin de ne pas induire l’investisseur en erreur.

3. Une validation au cours du temps
Par la suite, dans le temps, un audit du portefeuille est effectué par l’institution financière pour s’assurer qu’il reste conforme aux objectifs définis initialement.


La transparence des frais

L’accent mis par la directive sur la transparence des frais vous permettra d’en connaître plus facilement le détail tout au long de notre processus d’investissement.

La gouvernance

MiFID II renforce la nécessité pour les institutions financières de disposer en interne d’un suivi des audits, de la conformité et des risques. Pour une meilleure gouvernance.

www.degroofpetercam.be

Soyez acteur de la finance responsable ! 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...