Connexion
/ Inscription
Mon espace

Nouvelles réglementations des cartes bancaires en 2018

ABONNÉS

 

Meilleurebanque.com, premier comparateur indépendant de frais bancaires en France, fait le point sur la nouvelle règlementation - entrée en vigueur le 13 janvier 2018 -, qui va modifier les règles du jeu au profit des clients.


La fraude à la carte mieux couverte, le sans-contact élargi

Dès le 18 janvier, les clients seront mieux couverts en cas de fraude sur leur carte bancaire. La Directive révisée sur les Services de Paiement (DSP2) diminue, à partir de cette date, le plafond de franchise restant à la charge du client en cas de fraude ayant eu lieu avec utilisation du code confidentiel. Auparavant fixée à 150€, le reste-à-charge du client ne sera plus que de 50€.

Le client reste toujours dégagé de toute responsabilité pour toutes les fraudes sans utilisation du code confidentiel (sites internet sans 3D Secure, par exemple), sa banque devant le rembourser de l’intégralité du dommage. La DSP2 y ajoute tous les cas de fraudes avec code où le risque ne pouvait pas être détecté avant le passage du paiement frauduleux.
« Cette nouvelle Directive donne un message clair aux banques : en tant que distributrices - et propriétaires - des cartes bancaires, c’est à elles d’assumer le coût des fraudes, et de contrecarrer des techniques de plus en plus élaborées » analyse Maxime Chipoy, responsable de meilleurebanque.com. « Par ailleurs, ce renforcement de la protection de tous les clients diminue, mécaniquement, la couverture réelle apportée par les assurances moyens de paiement. Or, nous ne constatons aucune baisse de tarifs sur ces assurances ! », remarque Maxime Chipoy.

Sur le paiement sans-contact, et malgré les craintes des clients lors de sa mise en œuvre, la fraude est pour l’instant très limitée : elle atteint 0,02% des montants d’achat par ce dispositif. Ce bon résultat a décidé les établissements à remonter le plafond des paiements sans contact des cartes bancaires de 20 à 30€. Cette modification, décidée à l’automne, se fera au fur et à mesure du renouvellement des cartes bancaires. Environ un tiers du parc français passera ainsi, en 2018, au plafond de 30€. « Cette hausse va encore renforcer la carte comme premier moyen de paiement des Français. Nous devrions cette année - comme à Noël dernier - battre tous les records de paiements par CB en 2018. »


Tarifs des cartes : changer pour des débits différés ?

En ce début d’année 2018, le tarif des cartes bancaires va augmenter de manière modérée : en moyenne, de 0,8%. Mais cette moyenne cache de grandes différences : l’inflation est en effet plus forte pour les cartes à débit immédiat (respectivement 2,07%, 1,31% et 0,87%) que pour les cartes à débit différé. La carte classique débit différé baisse même, en moyenne, de 1,12% entre 2017.
« Cette différence vient d’une règlementation européenne qui fait que désormais, les banques sont mieux rémunérées quand le client utilise une carte à débit différé que quand il utilise une carte à débit immédiat. En conséquence, elles poussent les clients à passer au débit différé », ajoute Maxime Chipoy. « Et de fait, les clients ont tout intérêt à se poser la question de changer ou non de carte. Car au-delà du prix, la carte à débit différé présente l’intérêt de limiter fortement les frais en cas de découvert, les commissions d’intervention en particulier ».

Les très exclusives cartes Infinite, elles, sont moins touchées par l’inflation, avec une augmentation de seulement 0,87%.


Tarifs 2818 /v2017
  

 

Tarif 2017

Tarif 2018

Evolution

Carte à contrôle de solde

33,04 €

33,39 €

1,08%

Carte classique débit immédiat

40,37 €

41,20 €

2,07%

Carte classique débit différé

43,50 €

43,02 €

-1,12%

Carte Gold/Premier débit immédiat

119,68 €

121,25 €

1,31%

Carte Gold/Premier débit différé

121,18 €

121,81 €

0,52%

Carte Infinite débit immédiat

301,02 €

303,64 €

0,87%

Carte Infinite débit différé

301,12 €

303,73 €

0,87%

 

Les banques pratiquant les augmentations de tarifs les plus fortes :

- Sur les cartes à contrôle de solde : Banque Populaire Côte d'Azur (devenue Méditerranée) (+15,4%) ; Crédit Agricole Alsace Vosges (+12,1%) ; Crédit Agricole Provence Côte d'Azur (+8,7%) ; LCL (+6,1%) et eLCL (+10,2%).

- Sur les cartes classiques à débit immédiat : Crédit Agricole Nord Est (+19%) ; Banque Populaire Côte d'Azur (devenue Méditerranée) (+13,16%).

- Sur les cartes classiques à débit différé : Banque Populaire des Alpes (devenue Auvergne Rhône Alpes) (+9,52%) ; Caisse d'Epargne Bretagne-Pays de Loire (+6,3%).

- Sur les cartes Gold/Premier à débit immédiat : Banque Populaire Massif Central (devenue Auvergne Rhône Alpes) (+35,9%) ; Crédit Agricole Nord Est (16,7%).

- Sur les cartes Gold/Premier à débit différé : Banque Populaire Massif Central (devenue Auvergne Rhône Alpes) (+35,9%) ; Crédit Agricole Lorraine (+8,41%).

- Sur les Carte Infinite, quel que soit leur débit : Banque Chaix (devenue BP Méditerranée) (+56,8%) ; Crédit Agricole Loire Haute-Loire (+11,1%).

Les banques en ligne restent sur leurs tarifs 2017, et pour la plupart sur leur positionnement d’origine de la carte bancaire à 0€, classique ou Gold/Infinite selon conditions de revenus.

https://banque.meilleurtaux.com/

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...

BE - Culture & Société
ABONNES
TOP 5 des métiers à impact qui recrutent en 2019.

 Les métiers du Développement Durable et de la RSE ont  le vent en poupe !Répondant aux desiderata d'une génération en quête de sens d'une part, et aux nouveaux enjeux et nouvelles obligations législatives des entreprises françaises d'autre part, ces carrières - plus nombreuses et plus riches - ne cessent d'attirer un public toujours plus large. Birdeo, cabinet leader en recrutement et chasse de tête spécialisé dans le Développement Durable, a analysé les besoins exprimés par ses 200 clients,...