Connexion
/ Inscription
Mon espace

L'immobilier haut de gamme bordelais en hausse constante

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

 

Ville préférée des Français au renouveau urbain salué, Bordeaux est la locomotive du Sud-Ouest. Toute la région profite de son dynamisme. Boostée par la nouvelle ligne à grande vitesse, l’économie bordelaise est en plein essor. « Dans un tel contexte, la demande pour l’immobilier haut de gamme ne cesse de croître », explique Aymeric Sabatié-Garat, Directeur de Barnes Bordeaux, implanté à Bordeaux depuis 2013.

Un marché porté par les Parisiens
Destination favorite des Français, Bordeaux attire une jeune population active, qui souhaite profiter de sa qualité de vie. La ville séduit notamment de nombreux cadres parisiens désireux de profiter de son dynamisme économique et de son environnement.

Un marché restreint, mais en développement
Aujourd’hui, le nombre de biens haut de gamme reste limité sur la ville. La clientèle recherche principalement des maisons situées à l’ouest, proches des parcs et des écoles, et des appartements de l’hyper centre, principalement autour du Triangle d’Or, et des quais.

Des prix à la hausse
Face à la rareté des biens de prestige proposés, les prix sont clairement orientés à la hausse en centre-ville et en périphérie. En un an, les prix immobiliers ont augmenté de 15% pour atteindre 6 000 €/m² en moyenne dans les quartiers hypercentraux recherchés. « Cette hausse devrait se poursuivre dans les mois qui viennent, sans pour autant créer une bulle immobilière, la métropole bordelaise continuant de créer de nouveaux emplois et d’attirer de plus en plus d’entreprises », indique Aymeric Sabatié-Garat.

www.barnes-bordeaux.com/

 

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...