Connexion
/ Inscription
Mon espace
ABONNÉS

Japon / le contribuable doit alimenter une « usine à gaz » de plus en plus grosse

 

Billet mensuel du Docteur Leber, fondateur d’ACATIS, société de gestion indépendante allemande.

Un voyage au Japon, dans le cadre de la conférence Nomura Investment, offre toujours une nouvelle perspective sur le monde. La rapidité du vieillissement de la population est particulièrement frappante au Japon. Nous vivons tous plus longtemps, mais au Japon, il n’y a pas de relève. La perspective est donc un manque de main d’œuvre. Le rapport entre personnes actives et personnes non actives se modifie nettement. Un nouveau-né a aujourd’hui une espérance de vie de plus de 100 ans. La retraite à 65 ans signifie 35 années de retraite. Cela semble bien beau de prime abord, mais pourrait à la longue devenir insupportable pour les retraités. Le contribuable doit alimenter une « usine à gaz » de plus en plus grosse. La conséquence logique serait de relever l’âge de départ à la retraite de 10 à 15 ans.

Au Japon, la situation est emblématique. 4 millions d’hommes capables de travailler sont sortis du marché du travail entre 2000 et 2017. Le nombre de seniors capables de travailler a crû de 3 millions dont plus de 23% étaient encore actifs. En outre, 69% des femmes qui peuvent travailler sont encore actives et la tendance est croissante. Le fossé doit être comblé.

Le tableau est similaire en Chine. La population vieillit et la politique de l’enfant unique prive le pays de relève. Le vieillissement excessif de la population pourrait rapidement mettre un terme à la rapide industrialisation. Le pays vieillit avant de devenir riche.

Les conséquences :

- Pour rétablir l’équilibre entre la population active et les retraités, il est nécessaire de travailler plus longtemps Un plus grand nombre de femmes doit travailler ; la main d’œuvre doit être recherchée à l’étranger.

- Le travail doit être plus efficient pour être en phase avec le rythme de production ; notamment au Japon où il y a, au sein de l’administration, des domaines d’activité extrêmement peu productifs.

- L’utilisation des ressources est parfois très mauvaise, en particulier dans les entreprises nationales chinoises, et doit être améliorée par voie de privatisation. Les réformes initiées il y a environ 3 ans au Japon par Ito vont dans ce sens et la rentabilité des entreprises nipponnes s’est nettement améliorée depuis.

- La population vieillissante a besoin de soins. Les personnes âgées seules et éventuellement atteintes de démence sénile doivent être suivies et soignées.


Ces tendances nous guettent également en Europe... 
 Elles sont aussi inévitables que la démographie est facilement calculable.

www.acatis.de

Lire la suite...


Articles en relation