Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le paradoxe apparent des Français...

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Le pays va mieux mais…

Interrogés en exclusivité par l’IFOP pour Cafpi, 48% des sondés considèrent que nous sommes encore en pleine crise. Cela peut sembler beaucoup, mais ils étaient 57% en février dernier, et 65% en juin 2016.
L’enquête dénote donc un regain d’optimisme. Pourtant, il ne se traduit pas dans les intentions des mêmes personnes en matière immobilière. Ils ne sont que 34% à penser qu’il est facile d’acheter actuellement un logement, contre 40% six mois plus tôt. Dès lors, leurs déclarations d’intention d’achat sont en chute : 28% (contre 32%)  pour une habitation principale. S’agissant d’un investissement locatif, elles restent stables (14% contre 13%) ; pour les résidences secondaires, elles sont inchangées, à 6%.


Les freins à l’achat demeurent, voire s’accroissent

Les obstacles habituels sont bien identifiés. Ils sont de nouveau pointés par les personnes interrogées. Notamment les « frais de notaire » et autres dépenses liées à l’acquisition (67%). Mais il y a aussi la lente réactivité des banques : la demande d’une réponse rapide arrive en deuxième position dans la liste des attentes des particuliers vis-à-vis des établissements prêteurs, derrière des taux d’intérêt attractifs.
Or sur ce point, le ressenti des Français se détériore. Ils ne sont plus que 39% (contre 45% précédemment) à penser avoir les moyens de passer à l’achat. Ils ressentent confusément un changement de conjoncture, avec des taux en hausse et des prix plus difficiles à négocier.

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

  


La mauvaise image gouvernementale

Dans ce contexte, les premières mesures de la nouvelle équipe au pouvoir sont mal accueillies : 47% jugent qu’elles auront un impact négatif sur l’immobilier. Autre chiffre anecdotique en apparence, mais éloquent sur le fond : 84% ignorent l’identité du ministre du Logement.
Preuve aussi du décalage entre l’action gouvernementale et les attentes des Français, la mesure que ces derniers attendent en priorité : c’est pour 31% des personnes interrogées, de faciliter l’accès au crédit pour les CDD, les personnes en intérim ou les travailleurs-non-salariés. Autant de situations professionnelles précaires que connaissent bien les jeunes, notamment les 25/34 ans. Pourtant, ces derniers affirment toujours leur désir de devenir propriétaires. Dans les mois à venir, ils devront soigner encore plus leurs dossiers auprès des banques. D’où l’importance de savoir se faire épauler.


Les courtiers s’installent dans le paysage

Ainsi, le rôle de courtiers se précise dans l’esprit des particuliers. Le taux de notoriété de la profession s’élève à 85%, contre 82% lors de la précédente enquête. Les trois qualités qui leur sont reconnues sont le gain de temps (88%), l’expertise (87%) et la source d’économies (71%). Justement, ce sont les trois attentes principales des Français dans la chaîne qui mène à l’achat d’un logement.

www.cafpi.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...