Connexion
/ Inscription
Mon espace

Entreprise : comment et où trouver un Business Angel

BE - Financement des intiatives
ABONNÉS

Par Jérôme Tarting, Président de Clic Formalités, solutions simplifiées de formalités en ligne pour entreprises et particuliers.

Passée l'étape de la création et des formalités, l'entreprise doit trouver des sources de financement. Si les établissements bancaires étaient tout désignés, le Business Angel a fait son apparition. En plus des fonds nécessaires au démarrage d'une structure, il apporte au créateur son expérience dans un secteur donné.


Un peu d'histoire

Les business angels sont apparus timidement en France dans les années 1990. Mais ce concept lui-même est bien plus ancien et s'est réellement organisé à partir des années 1930 aux Etats-Unis. Des personnalités très fortunées, motivées par le gain et le goût d'entreprendre, investissaient alors une partie de leurs capitaux, dans de jeunes entreprises prometteuses. En France, ce type de financement, s'il est connu et pratiqué, occupe encore une place discrète. Il faut aller outre-manche pour trouver le bon élève du genre : la Grande-Bretagne. En 2015, sur 4,5 Mds€ investis par les business angels européens, 1,2 Md venaient du Royaume-Uni.

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Qui sont les Business Angel en France

C'est la rencontre entre un entrepreneur en devenir et un investisseur privé : 3 profils se détachent particulièrement, même s'il y a autant de Business Angels que de modèles d'entreprises.

- Le pré-retraité, ancien chef ou cadre supérieur, qui a accumulé un patrimoine relativement important lui permettant d'investir une moyenne de 5 000 à 200 000€ par an.

- Le jeune entrepreneur dynamique, qui après avoir créé et revendu sa société au bout de quelques années, possède un capital. Sans se replonger immédiatement dans une nouvelle aventure, il veut rester connecté au monde de l'entrepreneuriat. Il peut investir dans la création d'entreprise pour des montants compris entre 200 000 et 500 000€.

 - Les family offices, regroupements entre investisseurs privés d'une même famille, parfois sur plusieurs générations. Ils décident de s'organiser pour placer ensemble la part du patrimoine qui leur a été léguée. Très présents aux Etats-Unis, ils se développent désormais en France.


Comment choisir son Business Angel ?


Activer son réseau est souvent le point de départ pour trouver des investisseurs mais pas toujours suffisant quand il s'agit de trouver un Business Angel. Faire appel à un réseau de Business Angels est donc conseillé.

Cette organisation juridiquement formalisée met en relation investisseurs potentiels et entrepreneurs. Son principal objectif : permettre à des Business Angels d'investir dans des projets innovants. Les futurs entrepreneurs peuvent rencontrer plusieurs investisseurs dans des domaines de compétence différents qui pourront co-investir. A titre d'exemple, en 2017, la Fédération nationale des Business Angels compte, à elle seule, 72 Réseaux en France. 42,7 M€ ont été investis en 2016 à travers ces réseaux et un montant global de 500 M€ depuis 2001.

Les entrepreneurs peuvent également faire appel à un investisseur solitaire. La levée de fonds sera alors plus rapide mais ce genre de rencontre est moins aisée. Enfin, des salons sont organisés pour favoriser des rencontres. Les Chambres de Commerce et d'Industrie (CCI) proposent également ces d'événements.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Les qualités d'un business Angel

- Une bonne compréhension du projet d'entreprise qui ne se réduit pas au volet financier.

- Une certaine empathie envers l'entrepreneur : les relations qui unissent le business et son « partenaire » le porteur de projet, doivent reposer sur la confiance.

- Une expérience mise au service dans la prise de décisions pertinentes.

- Une vision en profondeur, à moyen et long terme du projet.

- Une certaine originalité lui permettant de se démarquer d'un investisseur institutionnel en prenant des risques. (vision originale, ouverture d'esprit, approches marketing innovantes).

- Un carnet d'adresse pour l'entrepreneur, offrant un accès à des contacts et des clients potentiels.

- Une connaissance du monde des affaires, aidant l'entrepreneur à trouver de nouveaux partenaires.

 
Conclusion 

En France, peut-être plus qu'ailleurs, les capitaux-risqueurs n'intervenant que trop rarement dans le capital des sociétés en création, l'une des seules sources sérieuses de financement pour les entrepreneurs, sont les Business Angels. Ils s'intéressent à toute entreprise fortement innovante, qu'elle soit technologique ou non. Muni de capitaux mais surtout d'une expérience et d'un fort degré d'expertise dans le monde de l'entreprise, le Business Angel possède un trousseau de clés de la réussite. Il peut ouvrir au porteur de projet, les portes du « paradis » entrepreneurial.

http://www.clic-formalites.com

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

   

 

 

aA

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Financement des intiatives
ABONNES
Le financement des fintech dans le monde en 2018 et les prévisions pour 2019

KPMG, réseau international de cabinets d'audit et de conseil, publie :- d'une part le bilan des investissements dans les fintech dans le monde via son étude « Pulse of Fintech », et- d'autre part les 10 principales prédictions pour 2019 2018 : Extrait de l'étude « Pulse of Fintech » Dans le monde : 2018, année « blockbuster » ! - Les investissements dans les fintech dans le monde en 2018 atteignent le montant record de 111,8 Mds$ - soit une hausse de +120% vs/ 2017. « Depuis le lancement de...

BE - Financement des intiatives
ABONNES
Apicap vise les 2 milliards d’euros d’actifs investis

Un quadruplement du montant des actifs investis : tel est l'objectif d'Apicap à l'horizon 2024. Avec l'immobilier comme principal vecteur de croissance. Sous la houlette de son nouveau président, Alain Esnault (voir sa biographie au pied de cet article), Apicap a présenté ses  lignes de force et ses ambitions. On parle ici d'une société de gestion indépendante, spécialisée dans le circuit court du capital investissement (capital développement et capital transmission) et en immobilier...

BE - Financement des intiatives
ABONNES
Le Crédit Agricole Auvergne Rhône-Alpes lance un fonds de dette privée

5 caisses régionales du groupe Crédit Agricole en région Auvergne Rhône Alpes - AURA* - et Amundi, s'associent pour lancer le fonds « Dette Privée AURA by CA » dédié au financement de la croissance des entreprises de la région AURA. *AURA : Centre-Est, Centre-France, Loire Haute-Loire, des Savoie et Sud Rhône-Alpes. Une première levée de 60 M€ vient d'être conclue avec la souscription des 5 caisses régionales ; un second tour de table sera réalisé dans le courant de l'année avec des...

BE - Financement des intiatives
ABONNES
Les fondateurs de Julhiet Sterwen innovent avec le programme Share Shares

Les salariés peuvent maintenant accéder au capital de leur entreprise par le biais d‘actions gratuites ou de BSPCE (bons de souscriptions de parts de créateurs d'entreprise). Marc Sabatier et Thierry Auzias, fondateurs et actionnaires principaux de Julhiet Sterwen, à hauteur de 75% du capital, ont choisi d'aller encore plus loin. Ils souhaitaient transmettre concrètement une partie de leur propre capital aux salariés. Mais aucun dispositif existant ne le permettait, les mécanismes traditionnels...