Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les 55 ans et + se sentent seniors de plus en plus jeune

ABONNÉS

En 2017, ils déclarent être seniors à 67 ans contre 69 ans en 2016 !

Au lancement de la Semaine Bleue (2 au 8 octobre), le groupe Altarea Cogedim livre de nouveaux résultats issus du Baromètre annuel 55+ Cogedim Club, réalisé par l’IFOP. Dédié à l’observation des modes de vie des seniors âgés de 55 ans et plus, ces informations apportent un éclairage sur leur âge et leur moral.

Principal enseignement, le terme de senior est de mieux en mieux valorisé et accepté par les plus de 55 ans : c’est en moyenne à 67 ans qu’ils se sentent seniors, contre 69 ans en 2016.

Être senior, une nouvelle dynamique
La tendance au retour des cheveux blancs, l’explosion des start-up de grands-mères qui cuisinent ou des grands-pères qui bricolent, le phénomène des « mamies-nounous »… l’image des seniors a bien changé et leurs modes de vie aussi. Et si se revendiquer senior était une tendance ? Ce rajeunissement de 2 ans de l’âge moyen auquel on se sent senior montre que le terme « seniors » est de mieux en mieux accepté dans la société.
Le Baromètre révèle ainsi que 59% des personnes âgées de 55 ans et plus se considèrent comme seniors, contre 57% en 2016. Un ressenti très fortement corrélé à l’âge puisque ce sentiment se développe plus fortement chez les sexagénaires et notamment après 65 ans, pour 68% des sondés.

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Des seniors bien dans leur vie
Le Baromètre dévoile également que les seniors se distinguent par leur épanouissement : plus de 8 seniors sur 10 affirment être satisfaits de la vie qu’ils mènent (84% contre 81% en 2016). Assumer son âge c’est donc aussi se sentir mieux dans sa vie. Et l’image d’hier de du 3ème âge vécu comme un repli sur soi et un isolement progressif, a tendance à s’inverser aujourd’hui :
- 91% des seniors affichent leurs satisfactions vis-à-vis des liens avec leurs proches.
- 69%.se sentent bien considérés dans la société.

« Les situations d’isolement pouvant conduire à la perte d’autonomie sont souvent liées à un sentiment de ne pas pouvoir se retourner vers une personne de confiance en cas de nécessité. Nous le constatons avec les seniors qui viennent aujourd’hui dans nos résidences : elles concrétisent leur besoin de rompre avec la solitude. La vie sociale est une motivation pour se prendre en main. Aller faire ses courses à pied, sortir se balader, retrouver des liens affectifs… beaucoup de seniors nous confient se sentir réconfortés dans nos résidences,» explique JérômeNavarre, Directeur Général de Cogedim Club.

http://www.cogedim-club.com

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

Lire la suite...


Articles en relation