Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les propriétaires une fois de plus stigmatisés…

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Pour Jean-François Buet, Président de la FNAIM : « La fiscalité immobilière encore et toujours la variable d’ajustement de l’Etat ».

Après un moment de flottement, Emmanuel Macron a tranché, l'exonération de 80% de la taxe d'habitation et la transformation de ISF en IFI (impôt sur la fortune immobilière) seront mises en place dès le 1er janvier 2018. Il semble donc que le Président souhaite finalement réellement appliquer ses promesses de campagne. 

Cependant, même si le gouvernement promet de compenser intégralement auprès des collectivités locales les 10 Mds€ de rentrées fiscales qu'elles ne percevront plus, n'oublions pas que les précédents gouvernements ont montré à quel point les promesses n'engagent que ceux qui les entendent. 

Ce qui est à craindre, c'est que faute de pouvoir compter sur ces rentrées fiscales, les collectivités locales compensent ces baisses de ressources par une augmentation des taxes foncières alors que le poids des taxes locales liées à la propriété et/ou la résidence immobilière est très inégalement réparti sur le territoire français.


Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 


Il est important de rappeler que 58% des Français sont propriétaires de leur résidence principale, patrimoine dont ils sont légitimement fiers alors pourquoi leur faire porter le coût de cette mesure ? Ils représentent souvent la variable d'ajustement des besoins fiscaux de l'Etat alors que celui-ci devrait leur garantir justice et équité fiscales.

C'est également le même état d'esprit pour la réforme de l’ISF qui ne prendra plus en compte que les biens immobiliers dans le calcul de cette nouvelle taxe IFI.  Les propriétaires sont une fois de plus stigmatisés… Le gouvernement se cache derrière l'idée qu'il s'agit d'inciter les investisseurs à soutenir l' " économie réelle ". À croire que l'immobilier n'a rien de tangible !!!

La FNAIM soutient depuis longtemps, la proposition de mettre en place un véritable statut du bailleur privé afin d'en faire un acteur économique primordial du logement en France. Ce statut serait associé à de contraintes certes (engagement de pratiquer des loyers modérés) mais également à des contreparties (amortissement fiscal) qui seront parties intégrantes de la vie de notre économie " réelle ". 

Car oui, pour les Français, avoir un toit au-dessus de leur tête a quelque chose de réel, n'en déplaise à nos gouvernants !

http://www.fnaim.fr/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...