Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le principe de précaution s’applique à la gestion

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Par Gérard Moulin, gérant pôle Actions européennes chez Amplegest

Etre ou ne pas être une valeur qui maîtrise sa croissance interne et la fixation de ses prix : la liste des grandes entreprises qui se sentaient épargnées par la concurrence et qui voient leur business model remis en cause ne cesse de s’étendre…


En Asset Management, le piège est de tendre vers la facilité, de conserver ses habitudes et de se laisser distancer. Une méthode de gestion doit s’affirmer et, grâce à l’expérience accumulée, se montrer sans cesse plus sélective. Le fait, en gestion active, de construire un fonds de plus en plus concentré en est la conséquence. Cela signifie que, dans ce cas, on a une vision aussi claire de ce qui est éligible à son fonds que de ce qui ne l’est pas.

Dans le cas de la sélection d’une valeur « pricing power », il peut arriver qu’un dossier soit « à la limite de l’éligibilité », éliminé par le critère capital des barrières à l’entrée car c’est le moyen pour l’entreprise de se protéger des attaques de concurrents. Dans l’hypothèse où nous aurions un doute sur la pérennité de ces barrières : parce qu’un concurrent disruptif entre dans le jeu, parce qu’une évolution réglementaire change la donne ou pour toute autre raison majeure, nous appliquons alors le principe de précaution. Ainsi nous préférons concentrer nos actifs sur des entreprises qui dominent leur sujet, dont le positionnement stratégique est exceptionnel plutôt que de faire des paris de réussite où l’hypothèse de réussite ne dépasse pas les 50%.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 


L’hôtellerie, la publicité, l’agroalimentaire ou l’industrie ? Des leaders menacés !

- Prenons l’exemple de l’hôtellerie. Plusieurs grands noms du secteur gardent des résultats très solides. Pourquoi alors s’en méfier ? Principalement à cause de nouveaux acteurs qui peuvent créer un effet disruptif. Depuis quelques années, on constate un tassement dans l’évolution du REVPAR (le revenu par chambre) dont la croissance tend vers zéro. A terme, l’activité de ces grandes marques est menacée par les nouveaux acteurs de la location saisonnière tels que HOMEWAYS, AIRBNB ou TRIPADVISOR qui s’étendent désormais vers les clients « business » comme ça a été le cas pour le LOW-COST aérien qui a fini par séduire cette clientèle.

- Dans un autre domaine, les grands groupes de l’agroalimentaire rentraient dans la catégorie des valeurs éligibles, car leurs marques disposaient d’un rapport de force favorable vis-à-vis de la grande distribution. La chute du revenu disponible des classes moyennes étant passé par là, c’est aujourd’hui la grande distribution qui dicte sa loi. DANONE tente de relancer sa croissance « top line » avec l’acquisition d’un géant du monde de la nourriture Bio : WHITEWAVE aux Etats-Unis en 2016. Mais les barrières à l’entrée de ces acteurs du Bio ne sont pas suffisantes : ni en recherche et développement, ni en marketing, ni en matière de préconisations alimentaires. Ce groupe sera sans doute attaqué de toutes parts par des concurrents plus souples, plus agiles.

- Dans le secteur de la publicité, PUBLICIS n’a pu maintenir ses barrières à l’entrée, faute d’avoir réussi à changer son état d’esprit à l’heure du numérique malgré les bonnes intentions affichées. La valeur n’est donc plus éligible au fonds car la croissance du groupe ne repart pas.

- Enfin, concernant AIR LIQUIDE, le groupe déclare avoir désormais besoin d’inflation pour créer de la croissance. Cela ressemble à une valeur de croissance qui devient cyclique…Tout comme VEOLIA, nous pensons que le groupe a saturé son marché.

Le principe de précaution permet donc d’affiner la sélection des entreprises répondant à nos critères exigeants de « pricing power ». De nombreuses valeurs anciennement éligibles ne le sont plus désormais. Mais la notion de « pricing power » s’avère plus pertinente que jamais. A condition de se montrer extrêmement sélectif.

http://www.amplegest.com/


Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...