Connexion
/ Inscription
Mon espace

Marché du logement au 1er semestre 2017 : une nouvelle année record se profile

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Analyse du Crédit Foncier

Sur fond de taux d’intérêt de crédit toujours très bas et de dispositifs publics de soutien à l’achat (PTZ et Pinel en particulier), l’essor du marché du logement se poursuit :

- Près de 410 000 logements devraient être construits en 2017 (vs 384 000 en 2016), soit une progression attendue de 6% du marché du neuf ; la hausse du segment du logement locatif privé devrait être de 17% et celle de l’accession de 7%. 117 200 maisons individuelles ont été commencées entre fin avril 2016 et fin avril 2017 (soit +12% sur un an glissant).

- Dans l’ancien, au moins 880 000 transactions sont attendues en 2017 par le Crédit Foncier, soit une progression de 4% par rapport à 2016. La hausse serait de 27% sur 3 ans (2014/2017). Cette croissance s’accompagne d’une hausse différenciée des prix. Ainsi, pour un appartement ancien de 3 pièces standard, la hausse est comprise entre 4 et 8% dans les grandes agglomérations telles que Paris, Lille, Lyon, Bordeaux et Toulouse, tandis qu’elle peut dépasser les 8% dans certaines agglomérations de moindre taille comme Reims, Besançon, Tours et Le Mans, qui bénéficient d’un phénomène de rattrapage après des années de plus faible activité.

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

- Le parcours d’acquisition de la résidence principale s’est significativement fluidifié en trois ans : la durée de recherche est désormais de 4,4 mois (contre 7 mois en 2014) et 71% des ménages signent un compromis en moins de 12 mois de recherche (contre seulement 53% en 2014)

- 80% des professionnels de l’immobilier se déclarent optimistes quant à l’avenir du marché du logement (contre 35% début 2015)

Le volume de crédits à l’habitat devrait tendre vers 170 Mds€ en 2017 contre 157 Mds€ en 2016, soit une hausse de l’ordre de 8%. La hausse serait de 42% sur 3 ans (2014/2017).

Le marché locatif tertiaire en Ile-de-France s’est bien tenue avec près de 664 000 m² placés au 1er trimestre 2017, soit une hausse de 27% par rapport au 1er trimestre 2016. Pour l’année entière, 2,4 millions de m² devraient être placés, soit un niveau stable par rapport à 2016.

- Quant à l’investissement en immobilier d’entreprise, la région Ile-de-France, et plus spécifiquement Paris-Quartier central des affaires (Paris-QCA), est toujours très convoitée (74% des investissements totaux). 24 Mds€ devraient être investis en 2017, en dépit d’un premier trimestre en-deçà des attentes (3,1 Mds€ investis). La prime de risque immobilier s’élève à 203 points de base pour les produits de qualité (Paris-QCA) contre 254 points de base fin 2016. Le taux prime pour les bureaux à Paris-QCA devrait s’élever à plus de 3% fin 2017.

https://www.creditfoncier.fr/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...