Connexion
/ Inscription
Mon espace

Holdings animatrices : une avancée jurisprudentielle importante

ABONNÉS

Une participation minoritaire ne remet pas en cause le statut de holding animatrice : les explications du groupe de travail fiscal de Baker Tilly France.

Les titres de société holding animatrice peuvent être exonérés d'ISF en tant que biens professionnels. Mais le fisc interprétait de manière restrictive cette notion en exigeant de la holding une animation effective de toutes ses filiales. Autrement dit, elle considérait que le simple fait de ne pas animer une seule participation - si minime soit-elle - était de nature à requalifier intégralement la société en holding pure, et par suite à remettre en cause l'exonération, soit une situation qu'il n'est pas rare de voir en pratique...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Cette doctrine informelle avait été mise à mal par une décision du tribunal de grande instance de Paris qui avait jugé que le seul fait, pour une société dont l'activité principale est l'animation effective de l'ensemble de ses filiales sous contrôle effectif, de posséder également une participation minoritaire dans une société dont elle n'assure pas l'animation, n'est pas de nature à remettre en cause sa qualité de holding animatrice (TGI Paris 11-12-2014 n° 13/06969 : RJF 4/15 n° 369).

L'administration ayant fait appel de ce jugement, la décision de la cour d'appel de Paris était particulièrement attendue des praticiens, unanimement hostiles à la position de l'administration.

La cour vient opportunément confirmer la solution* estimant que le fait pour une société holding de détenir de manière résiduelle une participation minoritaire dans une autre société n'est pas susceptible de lui retirer son statut de holding animatrice.
Est ainsi confirmée l'exonération totale d'ISF au titre des biens professionnels de la quote-part de valeur des titres de la société holding correspondant à ses participations dans les filiales animées.
* CA Paris 27 mars 2017 n° 15/02544

www.bakertillyfrance.com


Soyez acteur de la finance responsable ! 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Claude Chasson, Bacchus Conseil

Bacchus Conseil : Une vision durable et raisonnable de l'investissement « plaisir » Loin des spéculations observées ces dernières années sur les bouteilles de vin, Monsieur Jean-Claude CHASSON s'est spécialisé avec Bacchus Conseil dans le développement durable et harmonieux du patrimoine viticole français. Retour sur une belle aventure entrepreneuriale avec le fondateur de l'entreprise. Quand avez-vous créé votre premier GFV ? C'était en 1989. Dans le cadre de l'expertise comptable et fort de...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...