Connexion
/ Inscription
Mon espace

Crédit immobilier : vers un mois de juin stable

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

En regardant de plus près les taux effectivement pratiqués en mai, Cafpi note que les dossiers se sont bouclés à :
- 0,97% sur 10 ans
- 1,15% sur 15 ans
- 1,40% sur 20 ans
- 1,79% sur 25 ans
soit une hausse de 0,07% à 0,19% à ceux pratiqués sur l’ensemble du 1er trimestre 2017.

Cette photographie des taux montrent la hausse continue sur les 5 premiers mois de l’année. « Sachant qu’il faut entre 2 et 4 mois pour finaliser un dossier, il s’agit des taux effectifs obtenus par les emprunteurs ayant lancés leur opération entre janvier et mars derniers », précise Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi.


Des prévisions stables pour le mois de juin

Les taux négociés par Cafpi auprès des banques restent stables ; les plus bas d’entre eux atteignent 0,80% sur 10 ans, 1% sur 15 ans, 1,25% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Les taux les plus hauts obtenus par Cafpi restent inférieurs de 0,41% en moyenne à ceux affichés », indique Philippe Taboret.

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

Demande en baisse

Sur le mois de mai, la nouvelle demande a faibli, en retrait de 18% par rapport à mai 2016. Les incertitudes autour des résultats de l’élection présidentielle et de la conjoncture économique ont eu un impact que se fait à présent ressentir. « Les élections législatives de ce début de mois maintiennent le marché en attente, explique Philippe Taboret. Nous sommes au creux de la vague. Dès mi-juin, une fois le gouvernement pleinement installé, nous aurons une vraie vision de la qualité de la production pour les mois à venir ».

Cette baisse de la demande est également due à la forte chute du nombre de rachats de crédits. Sous l’effet de la hausse des taux, ceux-ci ne représentent plus que 20% de l’activité de Cafpi, contre 30% il y a un an.


Les éléments porteurs suffiront-ils ?

Aujourd’hui, le marché est porté par les aides, les taux bas et les prix qui restent accessibles - même si les zones tendues ont connu de fortes hausses ces derniers mois). Les indicateurs OAT 10 ans, taux directeur de la BCE et Euribor, restent stables. Dans cette conjoncture et confrontée à une baisse de la demande, les banques ne bougent pas. Elles maintiennent leurs taux le plus bas possible pour attirer la clientèle, alors qu’elles devraient les augmenter, pour retrouver leurs marges. « Dans ces conditions, passée la période printanière, la hausse des taux va se poursuivre lentement », conclut Philippe Taboret.

Malgré ce contexte, Cafpi reste optimiste concernant le développement de l’activité, que ce soit celle du marché ou de l’intermédiation en crédits. Les nouveaux emprunteurs font de plus en plus confiance aux courtiers pour trouver l’offre de prêts qui leur correspond.

http://www.cafpi.fr/taux-de-pret-par-region.php


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Loi Denormandie : jusqu' à 90% des annonces éligibles dans les villes concernées

Afin d'augmenter l'offre des logements dans les villes moyennes, le ministre en charge du Logement, Julien Denormandie, met en place un nouveau dispositif fiscal. Objectif principal de cette loi : inciter les investisseurs immobiliers à rénover des logements anciens dans les centres villes où les habitations sont vides (vacants) ou en mauvais état, avant de les mettre en location. Le nombre de logements éligibles au dispositif est énorme : au total, sur les 222 villes moyennes concernées par le...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...