Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le coût des couvertures santé financées par les employeurs continue d’augmenter partout dans le monde…

ABONNÉS

… sans beaucoup d’espoir d’accalmie

Selon l’enquête Global Medical Trends 2017 de Willis Towers Watson, les assureurs estiment que l’inflation des coûts des prestations de santé sera de 7,8% cette année, contre 7,3% en 2016. Presque toutes les grandes régions s’attendent à d’importantes hausses de l’inflation médicale :

- L’Amérique latine projette la plus forte hausse en raison de l’augmentation des taux d’inflation dans certains pays de la zone.

- La région Moyen-Orient et Afrique prévoit également une forte hausse de l’inflation médicale de 9,8 %.

- L’Europe continue d’afficher les taux d’inflation les plus bas.

- Les assureurs américains, quant à eux, tablent sur une inflation médicale de 7,5% cette année, légèrement inférieure à celle de 2016 à 7,8%.


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

Selon l’étude, une réduction des coûts à court terme semble peu probable. Les entreprises devront donc s’attendre encore cette année à des coûts élevés sur ce poste. La majeure partie des assureurs de toutes les régions, exception faite de la région Moyen-Orient/Afrique, anticipent une accélération, voire une forte accélération de l’inflation médicale sur les 3 prochaines années. Les assureurs du Moyen-Orient et d’Afrique se montrent un peu plus optimistes : 53% d’entre eux estiment que les hausses des coûts vont se stabiliser au cours des prochaines années.

Tendances mondiales

 

2015

2016

2017*

Global

7,5%

7,3%

7,8%

États-Unis

8,8%

7,8%

7,5%

Amérique du Nord

8,4%

8,2%

8,6%

Asie Pacifique

7,1%

7,7%

8,6%

Europe u

5,0%

4,3%

4,5%

Amérique latine

12,%

12,%

11,%

Moyen-Orient/Afrique

9,0%

9,0%

9,8%

 *Projections


Toujours selon l’enquête, de plus en plus d’employeurs proposent des services de prévention et responsabilisent les employés en les incitant à prendre en main leur propre santé.
Au niveau mondial, 39% de répondants offrent des programmes de bien-être. Aux États-Unis, les trois quarts des assureurs disent proposer ce type de programme contre à peine la moitié en Europe. Ces offres devraient se développer - certaines de manière significative - l’année prochaine, selon les conclusions de l’enquête.


Les programmes de promotion de la santé ont également le vent en poupe.
- 65% des répondants proposent un service d’évaluation des risques de santé des employés, tandis que 16% envisagent de le faire l’année prochaine.
- 71% d’assureurs offrent aux patients la possibilité de bénéficier d’un second avis médical tandis que 11% prévoient de le faire.
- 48% des assureurs ont instauré des programmes d’éducation en matière de mode de vie et de santé ; ce pourcentage devrait atteindre près de 70% l’année prochaine.

À la question de savoir quels sont les plus importants facteurs d’augmentation des coûts échappant au contrôle des employeurs et des assureurs, 63% des répondants citent le coût élevé des technologies médicales, suivi des marges de profit des prestataires pour 40%. Il est intéressant de noter que 74% d’assureurs considèrent l’utilisation abusive des soins de santé - imputable aux médecins prescrivant trop de services - comme étant le principal facteur de coûts liés au comportement des employés et des prestataires. 54% citent l’abus de soins de santé par les salariés qui se font prescrire des traitements inappropriés.


Autres conclusions de l’enquête :

- Les maladies non contagieuses. Selon les assureurs, les cancers 75%, les maladies cardio-vasculaires 67% et les maladies respiratoires 40%, forment le trio de tête des pathologies les plus diagnostiquées. Les répondants ne s’attendent pas à ce que cette situation change au cours des 5 prochaines années.
- La maîtrise des dépenses médicales. 66% des répondants font appel à des réseaux sous contrat, tandis que 65% imposent une autorisation préalable pour les hospitalisations programmées afin d’aider les prestataires à gérer les coûts. 59% d’assureurs plafonnent le remboursement de certains services médicaux.
- La gestion du stress. Alors que le stress des employés est un motif de préoccupation croissant, 61% des assureurs à travers le monde incluent désormais le traitement des problèmes de santé mentale et de stress dans leurs couvertures d’assurance-santé standard.

En savoir plus, rendez-vous sur willistowerswatson.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...