Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’élection de Macron est-elle une bonne nouvelle pour les emprunteurs ?

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Un gros ouf !

La fin de la menace sur l’euro
L’élection du candidat du mouvement « En Marche ! », met fin à cette longue période d’incertitude et de menace qui planait sur la France et plus globalement sur l’ensemble de la zone euro. En effet, l’élection à la tête de notre pays d’une candidate prônant la sortie de l’Euro aurait entrainé des menaces multiples sur la valeur des placements et des emprunts, sur les taux d’intérêt payés par l’Etat, les banques et les particuliers, et par ricochet sur l’Euro lui-même. « Pour les emprunteurs, le risque était réel de voir les taux d’intérêt bondir, ce scénario catastrophe est désormais écarté », explique Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Le taux d’intérêt de la dette française se rapproche de sa voisine allemande
L’autre bonne nouvelle c’est que l’écart entre le taux des obligations d’Etat françaises et allemandes s’est déjà réduit au lendemain du premier tour avec des OAT françaises qui ont retrouvé les niveaux de janvier 2017, à 0,87%. Depuis, ce rapprochement est confirmé avec un écart de 0,44% - le mardi 9 mai - pour 0,76% à la veille du premier tour des élections présidentielles. C’est une bonne nouvelle car rappelons-le, les OAT servent de référence aux taux des crédits immobiliers aux particuliers. « Dans ce contexte, les taux bancaires des crédits immobiliers devraient rester attractifs dans les semaines et mois qui viennent, grâce à l’atténuation du risque « politique », commente-t-elle.

En conclusion, les conditions d’emprunt devraient ne pas dépendre à ce stade de l’environnement politique ou macro-économique, mais avant tout des politiques commerciales de  chaque banque. Les conditions sont une fois de plus favorables aux emprunteurs

www.meilleurtaux.com


Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...