Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’élection de Macron est-elle une bonne nouvelle pour les emprunteurs ?

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Un gros ouf !

La fin de la menace sur l’euro
L’élection du candidat du mouvement « En Marche ! », met fin à cette longue période d’incertitude et de menace qui planait sur la France et plus globalement sur l’ensemble de la zone euro. En effet, l’élection à la tête de notre pays d’une candidate prônant la sortie de l’Euro aurait entrainé des menaces multiples sur la valeur des placements et des emprunts, sur les taux d’intérêt payés par l’Etat, les banques et les particuliers, et par ricochet sur l’Euro lui-même. « Pour les emprunteurs, le risque était réel de voir les taux d’intérêt bondir, ce scénario catastrophe est désormais écarté », explique Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Le taux d’intérêt de la dette française se rapproche de sa voisine allemande
L’autre bonne nouvelle c’est que l’écart entre le taux des obligations d’Etat françaises et allemandes s’est déjà réduit au lendemain du premier tour avec des OAT françaises qui ont retrouvé les niveaux de janvier 2017, à 0,87%. Depuis, ce rapprochement est confirmé avec un écart de 0,44% - le mardi 9 mai - pour 0,76% à la veille du premier tour des élections présidentielles. C’est une bonne nouvelle car rappelons-le, les OAT servent de référence aux taux des crédits immobiliers aux particuliers. « Dans ce contexte, les taux bancaires des crédits immobiliers devraient rester attractifs dans les semaines et mois qui viennent, grâce à l’atténuation du risque « politique », commente-t-elle.

En conclusion, les conditions d’emprunt devraient ne pas dépendre à ce stade de l’environnement politique ou macro-économique, mais avant tout des politiques commerciales de  chaque banque. Les conditions sont une fois de plus favorables aux emprunteurs

www.meilleurtaux.com


Lire la suite...


Articles en relation