Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les professionnels et leur banque

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Meilleurtaux.com a interrogé les professionnels* afin de mieux appréhender la relation qui les lie avec leur(s) banque.
* Plus de 2/3 des répondants sont des entrepreneurs d’entreprises de moins de 5 salariés dont 40% travaillent totalement seuls.


Pas de multi bancarisation pour les très petites entreprises

Dans près de 70% des cas, l’entreprise n’a qu’une seule banque. Si les particuliers multiplient de plus en plus les établissements bancaires et les ouvertures de compte, les petits patrons ne cherchent pas encore à diversifier leurs interlocuteurs et restent majoritairement « fidèles » à un seul et unique établissement bancaire.


Pour une relation finalement jugée pas si proche

Les entrepreneurs déclarent voir leur conseiller moins d’1 fois par trimestre. « Cela signifie que la relation de proximité, pourtant véritable argument commercial des établissements bancaires, n’est pas réellement perçue par les clients professionnels qui par ailleurs, se déclarent pas du tout ou pas très régulièrement informés pour 70% d’entre eux sur l’évolution des frais bancaires », explique Thierry Garot, Responsable Meilleurtauxpro.com pour Meilleurtaux.com

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

Obtention d’un crédit professionnel

15% n’y ont jamais eu recours et sur les 85% restants, ils sont plus de la moitié à avoir dû attendre plus d’1 mois avant d’obtenir un accord. Pire encore pour les banques, ils sont 41% à estimer que leur banquier a sciemment laissé trainer la demande jusqu’à ce qu’elle devienne inutile.


Autorisation de découvert

Pour ceux qui souhaitent répondre à la question et qui s’en souviennent, ils sont près de 70% à disposer d’une autorisation de découvert qui est dans 37% des cas signée avec terme, sans terme à 34% et orale ou informelle à près de 13%.


Manque de flexibilité et manque de soutien

Un avis général plutôt négatif avec 60% qui déclarent trouver leur banque pas très ou pas du tout flexible, 47% qui considèrent qu’elle n’est pas là quand ils en ont besoin et 25% qui estiment que les banquiers sont là uniquement pour vendre leur produit.


Lire l’intégralité de l’enquête accompagnée des graphiques :
http://www.meilleurtaux.com/images/presse/20170503_professionnel-banque.pdf

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation