Connexion
/ Inscription
Mon espace

Copropriété : comment engager des travaux dans les parties privatives

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Quels sont les droits des copropriétaires en matière de travaux dans les parties privatives ? Quelles autorisations et quelles précautions sont nécessaires pour entreprendre une telle démarche ?

Les réponses de Syneval, n°1 des courtiers en Syndic qui assiste les copropriétés qui souhaitant changer de syndic.

Des travaux paraissant anodins peuvent avoir des répercussions sur les parties communes. Un copropriétaire peut, changer ses papiers peints, inverser l’emplacement de sa cuisine et de sa salle de bains sans démarche administrative particulière. Cependant, certaines parties communes peuvent être impactées sans qu’on ne le soupçonne a priori, il est donc conseillé de demander l’avis du syndic avant d’entreprendre des travaux.

Ainsi, lorsqu’on souhaite abattre un mur au sein de son logement, le réflexe commun est de toquer sur le mur et le considérer comme non porteur du bâtiment s’il sonne creux. Or dans certains immeubles - notamment ceux construits en brique dans les années d’après-guerre - 1945/1950 - l’ensemble des murs des appartements peuvent être porteurs, le simple critère du bruit est donc trompeur. Des suppressions de murs sans l’avis du syndic ont parfois entrainé l’effondrement d’étages entiers contraignant à des interventions d’urgence.

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

Enfin, au-delà des dégradations, le syndic peut éviter certains désagréments aux copropriétaires lors de changement de fenêtres ou de radiateurs. S’il s’agit d’un remplacement de fenêtre en double ou triple vitrage, le gestionnaire peut expliquer aux copropriétaires les risques liés à l’absence de bouches d’aération fréquemment mise en option par les fournisseurs. En effet, souvent non souscrite par les propriétaires, l’absence d’aération entraine des hausses considérables de l’humidité dans les appartements et des dégradations de plafonds semblables à des dégâts des eaux.


Les règles de majorité lorsque l’autorisation de l’AG est requise.

En sus de l’avis consultatif du syndic, certains travaux nécessitent l’autorisation formelle de l’assemblée générale et les règles de majorité varient en fonction du type de travaux : s’il s’agit de travaux affectant les parties communes, mais restant conformes à la destination de l’immeuble, la majorité des tantièmes de l’ensemble des copropriétaires est requise, qu’ils soient présents ou non à l’assemblée générale. Cette autorisation doit être obtenue par exemple, pour percer un mur porteur, changer des fenêtres en bois par des fenêtres en PVC ou supprimer un conduit de cheminée.

Ces travaux privatifs ne doivent pas, en théorie, générer de frais supplémentaires pour le syndicat des copropriétaires. Si une assemblée générale spéciale doit avoir lieu pour ces travaux, elle sera donc à la charge du copropriétaire concerné.


Les permis de construire et l’autorisation des architectes des bâtiments de France (ABF)

Si des travaux nécessitent un permis de construire (construction d’un chalet dans un jardin ou pour l’édification d’un ouvrage comme une piscine) ou d’une autorisation de travaux (changement de couleur de fenêtre, par exemple), la décision de l’assemblée générale devra être jointe à la demande auprès des collectivités territoriales.

Il peut également être nécessaire de demander l’autorisation des architectes des bâtiments de France (ABF) pour toutes modifications de façade d’immeuble situé à Paris intramuros ou situé dans un rayon de 500 mètres autour d’un bâtiment classé ainsi que sur tous les bâtiments ayant une particularité architecturale. Il est alors conseillé de se rapprocher des services de l’urbanisme de la ville en question.

www.syneval.com


 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...