Connexion
/ Inscription
Mon espace

100 000 nouveaux propriétaires en 2016 grâce au PTZ

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

En 2016, le prêt à taux zéro (PTZ) a connu sa 9ème version, en faisant peau neuve avec :
- des plafonds de ressources revalorisés,
- la possibilité de financer jusqu’à 40% de son opération, contre 18 à 25% auparavant,
- des durées et des différés de remboursement allongés de 5 à 15 ans, et
- la possibilité de financer l’achat d’un bien ancien avec travaux représentant au moins 25% du montant global de l'acquisition étendu à toute la France.

Bilan très satisfaisant « Une excellente nouvelle qui aura permis à près de 100 000 ménages français, dont une grande majorité n’auraient pas eu la possibilité autrement, de concrétiser leur rêve d’accession à la propriété en 2016 », commente Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi. Parmi eux, 58% d’employés ou d’ouvriers et 14% de cadres.

Quant au montant moyen des PTZ accordé, il s’est établi à 65 642€ dans le neuf et à 48 835€ dans l’ancien sur 264 mois.

Autre bonne surprise, malgré les doutes émis par les professionnels de l’immobilier début 2016, le PTZ dans l’ancien a trouvé son public. Sur la période, environ 1 PTZ sur 4 aura servi à financer l’acquisition d’une résidence principale dans l’ancien. « Un score qui ne dépassait pas les 2 à 3% en 2015 », rappelle Philippe Taboret. Pour le maintien d’un dispositif qui a fait ses preuves

A la veille des élections présidentielles, Cafpi tient à sensibiliser les candidats sur l’importance de la pérennisation d’un dispositif qui a fait ses preuves et a permis de relancer l’accès à la propriété. « Selon nos chiffres, l’objectif des 120 000 PTZ initialement affiché par le gouvernement ne devrait pas être atteint, d’ailleurs le FGAS (fonds de garantie à l'accession sociale) n’a toujours pas publié les chiffres définitifs de l’année. Malgré tout, d’après nos projections, le nombre d’opérations financées en 2016 devrait avoisiner les 100 000, soit tout de même un bond de +70% en un an », conclut Philippe Taboret.

http://www.cafpi.fr/


Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Loi Denormandie : jusqu' à 90% des annonces éligibles dans les villes concernées

Afin d'augmenter l'offre des logements dans les villes moyennes, le ministre en charge du Logement, Julien Denormandie, met en place un nouveau dispositif fiscal. Objectif principal de cette loi : inciter les investisseurs immobiliers à rénover des logements anciens dans les centres villes où les habitations sont vides (vacants) ou en mauvais état, avant de les mettre en location. Le nombre de logements éligibles au dispositif est énorme : au total, sur les 222 villes moyennes concernées par le...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...