Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Culture & Société
ABONNÉS

Immobilier neuf : hausse confirmée à Paris et en IDF

Publié par Trouver-un-logement-neuf.com, site spécialiste de l’immobilier neuf, son baromètre en temps réel confirme la progression des prix des appartements neufs dans les 40 villes les plus dynamiques de la région parisienne et notamment à Paris, où le prix d’un trois-pièces, surface de référence, a légèrement progressé en 6 mois.

Comparé à septembre dernier, les prix de l’immobilier neuf en Ile-de-France ont progressé dans les villes les plus actives en matière de promotion immobilière. Il faut compter aujourd’hui en moyenne 317 125€ pour acquérir un trois-pièces en Ile-de-France, contre 315 750€ il y a 6 mois en arrière, soit +0,43%. Paradoxalement, les villes franciliennes où les prix augmentent sont aussi nombreuses que les villes où le prix moyen diminue mais les corrections sont actuellement plus fortes à la hausse qu’à la baisse.

Comme ailleurs en Ile-de-France, le prix d’un logement neuf à Paris a progressé de + 0,44% en 6 mois pour un T3. Il faut compter en ce mois de mars 686 000€ en moyenne pour acquérir un trois-pièces dans Paris. Une tendance à la hausse qui se confirme sur toutes les autres typologies de logements : exemple : +2,65% en 6 mois pour un T2 à 464 000€, +1,76% pour un T4 à 1 041 000€.

Parmi les arrondissements les plus dynamiques en matière de construction neuve, c’est-à-dire avec au minimum 5 programmes neufs en cours de commercialisation,
- le 20ème arrondissement reste le plus abordable à 522 200€ pour un T3,
- le 14ème arrondissement affiche un prix moyen à 771 400€.
- le 15ème enregistre une forte baisse : -3.67%, soit presque 25 000€ de moins en 6 mois, à 664 800€.


Des augmentations plus marquées dans les Hauts-de-Seine

Même si Issy-les-Moulineaux et Rueil-Malmaison font partie des plus fortes corrections à la baisse, le département des Hauts-de-Seine a plutôt tendance à voir ses prix du neuf progresser lors des 6 derniers mois. Les hausses sont en effet plus marquées comme à Puteaux : +6,26% ; Nanterre : +5,98% ; Bois-Colombes : +5,62% ; Châtenay-Malabry : +5,5% ou encore Boulogne-Billancourt : +2,95%. Sur les 10 villes les plus actives du département, le prix moyen atteint 395 290 pour un trois-pièces, soit +0,7% en 6 mois.

Hors Paris, les Hauts-de-Seine trustent d’ailleurs toujours le top 5 des villes les plus chères d’Ile-De-France avec un T3 à Boulogne-Billancourt à 610 200€ en moyenne. Issy-les-Moulineaux passe tout de même sous la barre des 500 000€ après une correction de 10,21% en 6 mois, à 495 700€. Compter 487 200€ pour un T3 à Puteaux.

l’inverse, la Seine-Saint-Denis enregistre actuellement de fortes corrections. Le prix moyen d’un appartement neuf trois-pièces sur la dizaine de villes les plus actives recule de 1,57% en 6 mois à 245 711€. Noisy-le-Sec est d’ailleurs la plus forte baisse de ce baromètre francilien : -13,97% par rapport à septembre 2016 ; même si l’on observe aussi la présence de Bagnolet et Romainville dans les plus fortes hausses.

Plus de détails avec infographie de la région parisienne :
https://www.trouver-un-logement-neuf.com/cp/Barometre-prix-immo-neuf-mars-17-VF.pdf


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation